Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : CINESIOLOGIE
 
Aide Mémoire cours de Cinesiologie :

CINESIOLOGIE DE L'EPAULE


1) Les mouvements articulaires

Articulation sterno-chondro-claviculaire :

On lui définit 3° ddl.
L'axe des mouvements passe par les insertions des ligaments costo-claviculaires.

Compte tenu de la position proximale de cette articulation, tout mouvement sera amplifier à l'extrémité distale de la clavicule.

-Dans le plan frontal :

-Elévation :
Amplitude : 30°
Mécanisme : roulement supérieur et glissement inférieur, bâillement inférieur.
Plus de glissement donc elle descend.
Tension des ligaments costo-claviculaires supérieur et inférieur.
Les muscles moteurs :
Trapèze supérieur, élévateur de la scapula (angulaire), SCOM (sterno-cléïdo-occipito-mastoïdien), sterno-cléïdo-hyoïdien.

-Abaissement :
Amplitude : 10°
Mécanisme : roulement inférieur et glissement supérieur, bâillement supérieur.

Les muscles moteurs :
Sub-clavier, petit et grand pectoral, grand dorsal


-Dans le plan horizontal :

-Antépulsion :
Amplitude : 30°
Mécanisme : roulement et glissement antérieur, et bâillement postérieur.
Les muscles moteurs :
Grand pectoral, dentelé antérieur, petit pectoral, sub-clavier.

-Rétropulsion :
Amplitude : 10°
Mécanisme : roulement et glissement postérieur, et bâillement antérieur.
Les muscles moteurs :
ADD de la scapula : trapèze, rhomboïde, élévateur de la scapula, grand dorsal.


-Dans le plan sagittal :

- Rotation antérieure :
Amplitude : 20°
Les muscles moteurs :
Grand et petit pectoral, sub-clavier, trapèze supérieur, dentelé antérieur.

- Pas de rotation postérieure







Articulation acromio-claviculaire :

-Dans le plan frontal :

-Elévation :
Mécanisme : glissement vers le haut et le dehors de la clavicule sur l'acromion.
Tension du faisceau inférieur du ligament acromio-claviculaire.

-Abaissement :
Mécanisme : glissement vers le bas et le dedans.
Ouverture de l'angle coraco-claviculaire.
Tension des ligaments supérieurs, trapézoïde, conoïde, coraco-claviculaire.

-Dans le plan horizontal :

-Antépulsion :
Mouvement de pivot autour de l'axe oblique haut et dedans.
Mécanisme : ouverture de la partie antérieure et latérale de l'articulation, relâchement des éléments postérieurs, tension antérieure et fermeture de l'angle scapulo-claviculaire.
Tension du ligament trapézoïde.

-Rétropulsion :
Mécanisme : ouverture de la partie postérieure et médiale de l'articulation
Ouverture de l'angle acromio-claviculaire, mise en tension du ligament conoïde et coraco-claviculaire.
Légère ouverture de l'articulation vers l'arrière.


-Dans le plan sagittal :

-Sonnette latérale :
Accompagnée d'élévation de la clavicule, mouvement de glissement vers le haut et vers le dehors de l'acromion sous la clavicule.
Tension des éléments inférieurs et médiaux qui vont entraîner la clavicule.
Elévation de la clavicule, mise en tension des ligaments coraco-claviculaires.

-Sonnette médiale :
Butée de la coracoïde sous la clavicule.
Abaissement de l'acromion, donc la clavicule est amenée vers le bas, donc contact avec la première côte.


Articulation gléno-humérale :

3° ddl donc six mouvements.

On va considérer deux mouvements en chaîne fermée et chaîne ouverte.

- Dans le plan sagittal :

-Flexion :
La flexion se fait dans un plan para-sagittal.

- Définition : mouvement qui porte l'extrémité inférieure de l'humérus en avant du plan frontal.
- Amplitude : 110°-120°
- Mécanisme : glissement postérieur de la partie supérieure de la tête humérale et glissement antérieur de la partie inférieure.
Globalement, il y a glissement de la tête vers l'arrière.

- Moteur : faisceau antérieur du deltoïde, coraco-brachial, biceps brachial
- Freins : la butée du trochin sous l'acromion.
Les éléments postérieurs de la capsule.
En fin de flexion, mise en tension des muscles antagonistes : longue portion du triceps brachial, grand pectoral, le grand rond, et butée de l'humérus sur l'acromion en avant (cette butée va abaisser la scapula mais pas très longtemps)

-Extension :
Mouvement dans un plan para-sagittal, selon un axe perpendiculaire au plan de la glène.

- Définition : mouvement qui porte l'extrémité inférieure de l'humérus en arrière du plan frontal.
- Amplitude : 40°, et 70° avec la scapulo-thoracique.
- Mécanisme : glissement antérieur de la partie supérieure de la tête humérale et glissement postérieur de la partie inférieure.
Globalement, il y a glissement de la tête vers l'avant.
En fin de parcours, la tête humérale va pousser la capsule en avant, risque de luxation.

- Moteur : deltoïde postérieur, grand dorsal, grand rond, longue portion du triceps brachial, faisceau inférieur du grand pectoral (retour de flexion), sub-scapulaire, petit rond.

- Freins :
Limitation passive : toute la partie antérieure de la capsule, les ligaments gléno-huméraux (surtout le moyen qui est le plus vertical)
Pas de limitation osseuse.
Limitation active : longue portion du biceps brachial, grand pectoral (fibres supérieures et moyennes), deltoïde antérieur.




- Dans le plan frontal :

-ABD :
Mouvement qui se fait dans un plan para-frontal selon un axe parallèle au plan de la glène.

- Définition : mouvement qui amène l'extrémité inférieure de l'humérus en dehors du plan sagittal de référence.
- Amplitude : 90°
- Mécanisme : roulement supérieur et glissement inférieur.
Lors du glissement vers le bas : mise en tension de la partie inférieure du bourlet.
- Moteurs : supra-épineux, deltoïde.
- Freins : les ligaments gléno-huméraux moyen et inférieur (détente du coraco-huméral)

A 90°, pas de limitation de la partie inférieure de la capsule.
Donc ABD vraie va au-delà de 90°.
Pas de limitations actives à 90°.


NB : les muscles participant à l'ABD travaillent en synergie avec les fixateurs de la scapula.
Lors d'une ABD lente, participation du supra-épineux et du deltoïde, et ensuite participation du rhomboïde et du trapèze (fixation de la scapula).
Lors d'une ABD rapide, d'abord contraction rhomboïde et trapèze et ensuite seulement supra-épineux et deltoïde.
C'est le rythme de l'épaule.


-ADD :

- Définition : Mouvement inverse.
L'ADD réelle n'existe pas.
- Amplitude :
Avec extension : 30° (déjà mise en tension de la capsule avec l'extension, donc moins d'amplitude)
Avec flexion : 40-45°
- Mécanisme :
ADD relative : roulement inférieur et glissement supérieur.

ADD + extension : roulement vers le bas, glissement vers le haut et glissement vers l'avant.
Mise en tension du long biceps.

ADD + flexion : glissement vers le bas, roulement vers le haut et glissement postérieur.

- Moteur : grand rond, grand pectoral, dorsal, sub-scapulaire, petit rond.
Dans ADD relative (retour) : participation du triceps long (biceps, à partir du zénith jusqu'à 90°)
- Freins :
Avec l'extension : partie antérieure de la capsule, ligaments gléno-huméraux (supérieur), coraco-huméraux, mise en tension du supra-épineux, du biceps long et des fibres antérieures du deltoïde.

Avec la flexion : partie postérieure de la capsule, supra- et infra-épineux, deltoïde moyen.



- Dans le plan transversal :

-Rotation latérale :

Position de référence : coude fléchi à 90°, les avant-bras sont dans un plan sagittal.
Le mouvement s'effectue dans un plan horizontal selon un axe vertical.
(axe diaphysaire)

- Définition : mouvement qui amène la face antérieure du bras à regarder vers le dehors.

- Amplitude : de 35° à 45°
- Mécanisme : roulement postérieur et glissement antérieur.
- Moteurs : petit rond, infra-épineux, deltoïde postérieur.
- Freins : l'ensemble de la partie antérieure de la capsule et des ligaments.
Et les ligaments coraco-huméraux.
Le deltoïde antérieur, grand pectoral, coraco-brachial, long biceps.

Ce glissement antérieur : tension de la capsule et du bourlet (qui est faible à ce niveau : luxation de l'épaule)


-Rotation médiale :
Plan et axe : idem

- Définition : mouvement qui amène la face antérieure du bras vers le dedans.
- Amplitude : limite de l'avant-bras avec le tronc.
Donc rotation médiale avec une extension : 95°-100°
- Mécanisme : roulement antérieur et glissement postérieur.
Avec extension : roulement antérieur, avec un glissement antérieur plus important.

- Moteurs : le grand pectoral, grand dorsal et grand rond.
Sub-scapulaire, long biceps, court biceps, coraco-brachial, deltoïde antérieur.

- Freins : position de référence c'est le tronc.
Avec l'extension : tension sur les éléments postérieurs de la capsule et de la partie antérieure avec la tête humérale (gléno-huméraux)
En fin de parcours : butée du trochin sur la marge antérieure de la glène.




Les mouvements du moignon de l'épaule.


1) Antépulsion - rétropulsion

Dans un plan horizontal, la scapula est orientée en avant et en dehors, suivant un angle de 30°.

L'angle d'ouverture scapulo-claviculaire est de 60°, vers le dedans.

a) Antépulsion :
La scapula va glisser vers le dehors et l'avant et former un angle de 45° par rapport au plan frontal.

Fermeture de l'angle scapulo-claviculaire.

b) Rétropulsion
On a une frontalisation de la scapula.
Fermeture de l'angle scapulo-thoracique : 10°.
Ouverture de l'angle scapulo-claviculaire : 70°

2) Elévation - abaissement

Elévation :
Lors de l'élévation du mignon de l'épaule, plus solutions sont envisageables :

-la scapula s'élève et glisse légèrement vers l'avant, donc élévation de l'extrémité distale de la clavicule, une fermeture de l'angle coraco-claviculaire bas, dedans (90°).
Dès les premiers centimètres d'élévation (5 cm), la clavicule va rentrer en contact avec la coracoïde.

-la scapula s'élève et s'accompagne d'une sonnette latérale, élévation et maintien de l'angle coraco-claviculaire.
Au bout de 8 cm, continuité de la sonnette latérale et ouverture de l'angle.
Limite de l'ouverture : les ligaments coraco-claviculaire, conoïde et trapézoïde.

-élévation avec sonnette médiale, la sonnette médiale va faire rapprocher la coracoïde de la clavicule lors de l'élévation, fermeture de l'angle (très tôt), pour poursuivre l'élévation, la scapula va se re-verticaliser pour ensuite produire une sonnette latérale.

Ces trois mouvements sont remarqués dans les rythmes de l'épaule :
a) lors de l'élévation du moignon sans accompagnement de la scapulo-humérale, la scapula ne fait que glisser vers le haut.

b) lors de mouvement d'élévation accompagné d'une ABD, élévation et sonnette latérale.

c) élévation accompagnée d'une ADD rapide, mouvement de sonnette médiale et élévation, verticalisation, et sonnette latérale.

Abaissement :
Il est limité par la butée de la clavicule sur la première côte. (3 cm)

 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !