Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : CINESIOLOGIE
 
Aide Mémoire cours de Cinesiologie :

CINESIOLOGIE DE LA HANCHE

Présentation

La hanche ou l'articulation coxo-fémorale est l'articulation proximale du membre inférieur reliant le bassin au fémur.
C'est une sphéroïde, une sphère pleine se mouvant dans une sphère creuse, d'où trois degré de liberté (ddl).

Donc il faut décrire un mouvement dans chaque plan.

Particularité : la hanche est adaptée à la position debout et la nécessité pour l'homme de marcher.
Il en découle deux impératifs : stabilité et mobilité.

Rappel anatomie
-L'acétabulum : c'est une demi sphère, orientée en bas de 30°, en avant de 50° et en dehors de 40°.

-La tête fémorale : 2/3 de sphère, orienté en haut de 130°, en avant de 10° (antéversion) et en dedans.

Les deux surfaces sont donc orientées vers l'avant, d'où une tête fémorale découverte à sa partie antérieure.
Il en résulte une zone de faiblesse compensée par un important appareil ligamentaire solide et épais (8 mm d'épaisseur) ce qui permet d'économiser du travail musculaire en position debout.

-Le col fémoral : permet de reporter à distance du pivot articulaire les insertions musculaires d'où une amélioration du bras de levier des muscles et une augmentation des amplitudes articulaires.

I) Flexion
1)Définition :
Mouvement dans le plan sagittal qui porte la cuisse en avant du plan frontal et qui rapproche la face antérieure de la cuisse de la face antérieure du tronc.

2) Position de référence :
Positon anatomique de garde à vous.

3) Axe
Il est transversal et horizontal, situé dans le plan frontal, passant par le centre de la tête fémorale.

4) Amplitude
-En actif :
90° si le genou est tendu
120° si le genou est fléchi

-En passif :
120° si le genou est tendu
140° genou fléchi (la face antérieure de la cuisse sur la face antérieure du tronc)

La différence d'amplitude selon la position du genou s'explique par la composante bi-articulaire des ischio-jambiers, (insuffisance fonctionnelle passive) qui sont moteurs de l'extension de hanche et moteurs de la flexion de genou.

5) Mécanisme
-De 0 à 90° : roulement-glissement en bas et en arrière de la tête fémorale dans l'acétabulum et le labrum (bourlet).
Le pôle supérieur de la tête glisse et roule en bas et en arrière.
Les ligaments périphériques à majorité antérieur se détendent. (d'où une augmentation de l'instabilité.)

-Au-delà de 90-100° : il y a mise en jeu du bassin par une bascule en arrière ou rétroversion.
La flexion du genou est nécessaire pour passer les 90-100°.
-Et passer 130°, il y a diminution de la lordose lombaire (cambrure ou concavité vers l'arrière).
La bascule du bassin vers l'arrière est dans le même sens que la flexion de cuisse, c'est une compensation. (rétroversion)

A l'inverse, on une flexion de l'os coxal pour fermer l'angle, c'est une antéversion.

6) Limites
Lorsque le genou est tendu c'est la tension des ischio-jambiers qui freinent la flexion coxo-fémorale.

Lorsque le genou est fléchi, les limites sont :
-le contact de la cuisse sur l'abdomen, dans le cas d'une flexion cuisse sur tronc.
-butée du col sur le labrum
-tension de la partie postérieure de la capsule
-mais il n'y a pas de limites ligamentaires.

Les muscles extenseurs constituent un frein à la flexion (ischio-jambiers et grand fessier)

7) Muscles moteurs
-Les muscles psoas, iliaque, sartorius, tenseur du fascia lata (TFL), droit fémoral, long, court et grand ADD (uniquement dans la marche à partir d'une position d'extension de la cuisse, c'est-à-dire en flexion relative.
-et accessoirement moyen fessier (faisceau antérieur), le petit fessier, le pectiné et gracile.


II) Extension

1) Définition :
Mouvement dans le plan sagittal qui porte la cuisse en arrière du plan frontal et qui éloigne la face antérieure de la cuisse de la face antérieure du tronc.

2) Position de référence : idem

3) Axe : idem

4) Amplitude
-Actif :
20° avec genou tendu
10° avec genou fléchi à cause de la tension du droit fémoral (moteur de la flexion de hanche et moteur de l'extenseur de genou)

-Passif : 30°

5) Mécanisme
-De 0 à 15° : roulement-glissement de la tête fémorale en bas et en avant dans l'acétabulum, le pôle supérieur de la tête se déplace en avant et en bas.
-Au-delà de 15° : il n'y a plus d'extension coxo-fémorale, la bascule vers l'avant du bassin (antéversion) devient prépondérante, elle s'accompagne d'une hyper lordose lombaire. (compensation)

6) Limites
-Tous les ligaments périphériques sont tendus.
-Tension de la partie antérieure de la capsule.
-Tension des muscles fléchisseurs, surtout le droit fémoral.

7) Les muscles moteurs
-Grand fessier, ischio-jambiers, troisième faisceau du grand ADD et les fibres postérieures du moyen fessier.


III) Abducteur
1) Définition
Mouvement dans le plan frontal qui éloigne la cuisse du plan médio-sagittal du corps.

2) Position de référence
-dans la position debout du garde à vous, l' ABD d'une hanche s'accompagne de l' ABD de l'autre hanche pour une simple question d'équilibre.
-dans la position couchée en décubitus dorsal, on peut ne mobiliser qu'une seule articulation.

3) Axe
Antéro-postérieur et horizontal situé dans le plan sagittal et passe par le centre de la tête fémorale.

4) Amplitude
-45 à 50° pour une hanche.
-Les deux hanches en ABD donnant 90°.

5) Mécanisme
-de 0 à 45° : roulement supérieur et glissement inférieur de la tête fémorale dans l'acétabulum et le labrum de telle façon que le pôle supérieur de la tête se déplace en dedans puis en bas.

-Au-delà de 45° : l'aile iliaque tend à s'ascensionner, créant une inclinaison du bassin encore appelée latéroversion côté controlatéral à l' ABD. (ceci est vrai en coucher dorsal : ABD fémur sur bassin)
C'est une latéroversion de compensation.

En position debout : l'inclinaison du bassin du côté opposé se poursuit par une inclinaison du rachis du même côté.

6) Les limites
-Tension : ligaments pubo-fémoral et ischio-fémoral
-Tension de la partie inférieure de la capsule et résistance des ADD

7) Les muscles moteurs
-Le moyen fessier, le TFL, le faisceau superficiel du grand fessier.
-Accessoirement petit fessier, sartorius et piriforme (lorsque la hanche est fléchie)


IV) Adduction

1) Définition
Mouvement dans le plan frontal qui rapproche la cuisse du plan médio-sagittal.
ADD est impossible du fait du contact des deux membres inférieurs dans la position de référence.
ADD pure ne peut se faire qu'après une mise en ABD maximale de l'autre membre inférieur (en décubitus dorsal)
L'ADD est associée à une extension ou une flexion.
Ou bien l' ADD est relative en point de départ en ABD.

2) Position de référence
garde à vous

3) Axe
Antéro-postérieur et horizontal contenu dans le plan sagittal et passant par le centre de la tête fémorale.

4) Amplitude
-0° d' ADD pure en position de référence.
-En décubitus dorsal, après mise en ABD du membre inférieur opposé, on a 30° d' ADD.
-On a 30° si ADD est associée à une extension (on a moins d'amplitude car il y a des ligaments tendus devant)
-40° si ADD associée à flexion (les ligaments périphériques sont détendus donc plus d'amplitude)

5) Mécanisme
Roulement inférieur et glissement supérieur de la tête fémorale dans l'acétabulum et le labrum.
Le pôle supérieur se déplace en dehors.

Dans les amplitudes extrêmes, il y a participation (compensation) du bassin avec latéroversion homo-latéral.
Il y aura une ADD du membres inférieur opposé (contro-latéral)

6) Limites
-Contact avec l'autre membre inférieur.
-Tension des ligaments supérieurs, ilio-fémoral supérieur et ischio-fémoral.
-Tension du ligament rond et partie supérieure de la capsule
-Tension des muscles ABD (moins résistants que les ADD)

7) Les muscles moteurs
-Les ADD, tous les muscles de la loge interne de la cuisse.
-Les ischio-jambiers, les fibres les plus inférieures du grand fessier et le carré fémoral.

IV) Rotation latérale

1) Définition
Mouvement dans le plan horizontal.
-Lorsque le genou est tendu, le mouvement porte le pied en dehors.
-Lorsque le genou est fléchi, le mouvement porte le pied et le squelette jambier en dedans.

2) Position de référence
Garde à vous ou assis jambes verticales

3) Axe
-Axe mécanique du fémur qui passe par le centre géométrique de la tête fémorale en haut et dans l'échancrure inter-condylienne en bas.
-Cet axe fait avec l'axe diaphysaire 7°
-En position debout cet axe est presque vertical.


3) Amplitude
-hanche tendue : 45°
-hanche fléchie : 80-90° (assis tailleur)

4) Mécanisme
-Roulement postérieur et glissement antérieur de la tête dans l'acétabulum et le labrum.
-Le pôle interne de la tête glisse en avant et en dehors.
-La partie antérieure de la tête se dégage de l'acétabulum (instabilité augmente)

La flexion de la hanche détend les ligaments et l'amplitude de la rotation externe augmente.

-En position debout : le bassin suit le mouvement, en arrière, donc rotation du bassin.
-En position hanche fléchie : mouvement vers le bas, une latéroversion homolatérale.


5) Limites
-Tension de la partie antérieure de la capsule, du ligament de Bertin et du pubo-fémoral.
-Contact entre la partie postérieure du col et le sourcil. (limbus)

6) Les muscles moteurs
-grand fessier, fibres postérieures du moyen fessier, pelvi-trochantériens, les ADD (sauf gracile et troisième faisceau du grand ADD), long biceps, sartorius et psoas iliaque.


V) Rotation médiale

1)Définition
Dans le plan horizontal.
Il porte la pointe de pied en dedans quand le genou est tendu.
Ou porte le pied et le squelette jambier en dehors quand le genou est fléchi.

2) Position de référence
Idem.

3) Le plan
Il est horizontal, passant par la tête fémorale.

4) Axe
Axe mécanique du fémur qui passe par le haut de la tête du fémur et en bas, au niveau de l'échancrure inter-condylienne.

5) Amplitude
Entre 30 à 40°

6) Mécanisme
Roulement antérieur et glissement postérieur de la tête fémorale dans l'acétabulum et le labrum.
La partie antérieure de la tête réintègre l'acétabulum.

7) Les muscles moteurs
Petit fessier, TFL et les fibres antérieures du moyen fessier.

8) Les limites
La capsule et sa partie postérieure.
La tension du ligament ischio-fémoral.


Combinaisons des différents mouvements.

1) La circumduction.
Ce mouvement se définit comme étant la combinaison des mouvements élémentaires simultanément autour des trois axes.

Quand le mouvement est poussé jusqu'à son amplitude extrême, l'axe du membre inférieur décrit dans l'espace un cône irrégulier dont le sommet est au centre géométrique de la tête fémorale et la base est plus étendue en avant vers la flexion et en dehors vers l' ABD.

2) L'ABD et l' ADD horizontale.
Ce sont des mouvements qui s'effectuent à partir d'une position initiale de hanche fléchie à 90°.

a) ABD horizontale
Elle porte le genou en dehors, c'est un mouvement qui est freiné rapidement par les muscles ADD. (90°)
Les muscles moteurs sont : pelvi-trochantériens.

b) ADD horizontale
Elle porte le genou en dedans et son amplitude est trois fois inférieur à celle de l' ABD horizontale.

Les freins : le contact osseux entre le col-cotyle.
Les antagonistes : les pelvi-trochantériens.
Les muscles moteurs : ADD.

3) Antéversion et rétroversion du bassin.

a)Antéversion
C'est un mouvement qui porte le bassin en avant et en bas avec un avancée des EIAS et un recul du pubis.
Ce mouvement s'accompagne au niveau lombal d'une augmentation de la lordose physiologique (extension du rachis lombaire)

b) Rétroversion.
C'est un mouvement où il y a une bascule du bassin en arrière et en bas avec un recul des EIAS, le pubis s'élève et il y a une délordose.
La flexion forcée de la hanche entraîne une rétroversion du bassin et donc une délordose de la colonne lombaire.


Stabilité de la hanche.


La stabilité est assurée par :

A) Le plan osseux :

-L'articulation est très emboîtée, très congruente, c'est une sphère pleine avec une sphère creuse.

-Le labrum augmente la cavité de l'acétabulum et il retient d'autant plus la tête fémorale.


B) Le plan capsulo-ligamentaire :

-L'orientation des fibres capsulaires qui s'enroulent sur elles-mêmes en position debout (extension de hanche)

-Le rétrécissement de la capsule dans sa partie centrale (zonula), cela augmente la stabilité.

-Ligaments :
-ilio-fémoral qui est tendu dans la position debout
-de la tête fémorale, permet de tenir la tête dans l'acétabulum. (il résiste à 45 kg)



C) La pesanteur.

La hanche est une articulation portante, donc la pesanteur a tendance à co-apter l'articulation. (coller)


D) Le facteur pression-atmosphérique.

Il y a donc une force de rétention de la tête fémorale dans l'acétabulum. (pression atmosphérique de 22 kg)

E) Les muscles

-Les muscles ayant une orientation parallèle au col fémoral, ils ont une action co-aptatrice. (les pelvi-trochantériens)

-Les muscles ayant une orientation longitudinale au fémur ont tendance à luxer la tête fémorale au-dessus du labrum.

 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !