Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : CINESIOLOGIE
 
Aide Mémoire cours de Cinesiologie :

CINESIOLOGIE DU THORAX


I) Les articulations costo-vertébrales

Le mouvement

L'axe unit le centre de ces deux articulations, c'est l'axe du col de la côte.
Donc 1°de liberté.

Deux mouvements : élévation et abaissement.

Quand on élève les côtes : la hauteur de l'espace thoracique s'élève. : augmentation du diamètre vertical du thorax.
Il y a environ 30° de mobilité entre les deux extrêmes.

Variations selon le niveau.
Le col de la côte a une direction variable, presque frontal en haut et sagittal en bas.

-Pour les côtes supérieures, l'axe est presque frontal, donc à l'élévation, l'extrémité antérieure de la côte et le sternum s'éloigne du rachis : augmentation du diamètre antéro-postérieure du thorax.

-Pour les côtes baisses, elles ont un axe proche de sagittal, donc quand élévation, les côtes ont tendance à s'écarter : augmentation du diamètre transversal.

De plus, durant l'élévation, il y a ouverture des espaces intercostaux.
Dans l'abaissement, c'est l'inverse :
Diminution de la hauteur du thorax, rétrécissement des espaces intercostaux, le sternum recule et les baisses se resserrent.

Les conséquences.
L'élévation : augmentation de tous les diamètres du thorax, donc augmentation du volume.



II) Les articulations chondro-sternales

Pendant l'élévation des côtes, augmentation de l'angle sterno-costal.
L'angle xiphoïdien s'ouvre en inspiration. (Charpy)


III) Déformations de l'arc costal

1) La côte

La côte est un os plat, creux, donc c'est souple.
Pendant le mouvement des côtes, déformation de l'arc costal.

Lors de l'élévation : la concavité de l'arc s'ouvre, donc augmentation du diamètre antéro-postérieur.
La torsion de l'arc costal augmente en inspiration.

Ces déformations se font dans le domaine élastique de la côte.
Donc il y a une énergie potentielle élastique emmagasinée dans la côte (force de rappel)


2) Le cartilage costal
Il subit une traction et surtout une contre-torsion par rapport à la côte.
On est dans le domaine élastique, donc stockage d'énergie potentielle.

3) Modèle du thorax
C'est un spiral à spires non jointives.
On peut le dilater ou le comprimer.
Il est le siège d'une force élastique de rappel.


4) Influence des mouvements du rachis

Naturellement, la flexion vertébrale s'associe à l'expiration (abaissement costale) et l'extension s'associe à l'inspiration (élévation costale)

En fin d'amplitude d'extension, la tension des abdominaux retient la partie inférieure du thorax, donc il y a inversion du mouvement des côtes, abaissement de la côte par rapport au rachis avec augmentation des espaces intercostaux.

Dans une flexion extrême, le thorax vient s'appuyer sur la masse abdominale qui limite puis arrête son abaissement et cela entraîne une élévation des côtes par rapport au rachis, avec resserrement des espaces intercostaux.

 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !