annuaire internet
Annuaire kinésitherapie


Les muscles de l’avant bras
 
32
Les muscles de l’avant bras
#

Les muscles de l’avant bras.

Il y a trois loges musculaires, une loge antérieure, située en avant des deux os de l’avant-bras, une loge postérieure, située en arrière, et une loge latérale, plus réduite qui est située en dehors du radius, à la partie proximale de l’avant-bras.

Au niveau de la loge antérieure, on trouve

huit muscles répartis en deux plans, un plan profond et un plan superficiel.
Le plan profond est en contact avec la membrane interosseuse.

La loge postérieure est constituée de huit muscles répartis en deux plans : profond et superficiel.

La loge latérale est constituée de quatre muscles, un profond (supinateur), et trois superficiels, enroulés autour du supinateur d’arrière en avant.

La loge antérieure :

Dans le plan profond, on trouve le carré pronateur, le long fléchisseur du pouce (LFP) et le fléchisseur profond des doigts (FPD)
Par-dessus, on trouve le fléchisseur superficiel des doigts (FSD), qui lui, est recouvert par le plan superficiel, dans lequel on trouve le rond pronateur, le fléchisseur radial du carpe (FRC), long palmaire et le fléchisseur ulnaire du carpe (FUC)
Le plan superficiel correspond aux muscles épicondyliens médiaux.


1) le carré pronateur

Il appartient au plan profond du groupe antérieur des muscles de l’avant-bras.
Il est tendu de l’ulna au radius.
Petit muscle de forme quadrangulaire.

- Origine : ulna, diaphyse, face antérieure, ¼ inférieur.

- Trajet : le corps charnu se dirige en dehors, trajet horizontal, en s’élargissant un peu.

- Terminaison : radius, diaphyse, face antérieure, ¼ inférieur, vers le bas, il déborde sur les faces antérieure et médiale de l’épiphyse inférieure du radius.

RAPPORT :
Derrière, on trouve la membrane interosseuse, et le PVN interosseux antérieur (artère et veine)
En avant, passent les tendons du LFP, et plus médialement les quatre tendons du FPD.
On trouve également le nerf médian en latéral et le PVN ulnaire en médial.


INNERVATION :
Nerf médian. Racine : C7, C8.

ACTION :
Muscle pronateur, il attire le radius en avant de l’ulna.
Il a un rôle de cohésion des deux os de l’avant-bras.


2) Le long fléchisseur du pouce :

Il fait partie du plan profond du groupe antérieur des muscles de l’avant-bras.
Il est tendu du radius et un peu de l’ulna à P2 du pouce.

- Origine : radius, diaphyse, face antérieure, 2/3 supérieurs, vers le haut il remonte en pointe jusque sous la tubérosité bicipitale, et en bas, il se termine juste au-dessus le carré pronateur.
Il a une insertion accessoire sur la face antérieure du processus coronoïde, au dessous et en dehors de la tubérosité ulnaire (insertion du brachial).
Il déborde sur la partie latérale de la membrane interosseuse.

- Trajet : le corps charnu se dirige vers le bas, se transforme en un tendon à la partie inférieure de l’avant-bras, ce tendon s’engage dans le canal carpien (plan profond partie latérale).
A la sortie du canal carpien, le tendon s’engage entre les deux faisceaux du court fléchisseur du pouce ( longeant le premier méta), puis il passe en avant de P1 du pouce,
En avant de la première métacarpo-phalangienne, il passe entre les 2 sésamoïdes.

- Terminaison : P2 du pouce, au niveau de la base, face antérieure.

RAPPORT :

-A l’avant-bras :
En arrière, on trouve le radius et la membrane interosseuse et en bas le carré pronateur.
En médial, on trouve le FPD (sur un même plan). Entre les deux, on trouve le nerf médian.
En avant, on trouve le FSD.

-A la main :
Il est dans le canal carpien, plan profond, partie latérale.

-A la fin, il passe entre les deux faisceaux du court fléchisseur du pouce.

INNERVATION :
Nerf médian, C7, C8, T1.

ACTION :
Il fléchit P2 sur P1, puis il participe à la flexion de P1 su MI, puis il tire le premier méta dans un plan perpendiculaire au plan de l’ongle.





3) Le fléchisseur profond des doigts :

Il appartient à la loge antérieure de l’avant-bras, plan profond.
Il est tendu des deux os de l’avant-bras à P3 des quatre derniers doigts.
Muscle large aplati.


- Origine : ulna, diaphyse, face antérieure, face médiale, bord antérieur, 2/3 supérieurs.
Vers le haut, il remonte et déborde sur le processus coronoïde, face antérieure, partie inférieure et médiale, puis sur la face médiale de l’olécrane partie inférieure.
Il a une insertion accessoire sur le bord interosseux du radius, partie supérieure, au-dessous de la tubérosité bicipitale.
Il déborde sur la membrane interosseuse.

- Trajet : le corps charnu se dirige vers le bas, il se transforme en quatre faisceaux charnus à la partie moyenne de l’avant-bras, ces faisceaux sont situés sur un même plan, puis quatre tendons terminaux situés également sur un même plan.
Ces tendons passent en avant du carré pronateur, puis s’engagent dans le canal carpien, plan profond.
A la sortie du canal carpien, les tendons s’écartent les uns des autres pour se diriger vers le doigt correspondant.
Au passage, ils donnent insertions aux muscles lombricaux.
Au voisinage de l’articulation métacarpo-phalangienne, chaque tendon du FPD perfore le tendon correspondant du FSD.

- Terminaison : P3, au niveau de la base, en face antérieure.


RAPPORT :
-A l’avant-bras :
On trouve en arrière l’ulna et la membrane interosseuse.
En dehors, sur un même plan, on trouve le LFP.
En médial, on trouve la face profonde du FUC. Entre FUC et FPD, on trouve le PVN ulnaire.
En avant, il est recouvert par le FSD.
Entre FSD, FPD, et LFP, on trouve le nerf médian.

-A la main :
Il donne attache aux lombricaux.
En arrière, on trouve les interosseux, en avant, les tendons du FSD.
Au niveau des doigts, le FPD et FSD passent dans un canal ostéo-fibreux, c’est le canal digital.

INNERVATION :
Elle est double.
Les deux chefs latéraux (index et majeur) sont innervés par le nerf médian, et les deux chefs médiaux (annulaire et auriculaire), sont innervés par le nerf ulnaire.
Racine C8, T1 + ou - C7.



ACTION :
Il fléchit P3 sur P2, puis P2 sur P1, puis P1 sur M, puis participe à la flexion du poignet.

Son action se fait grâce à un jeu de poulies de réflexions qui appliquent les tendons sur les différents os et font que les tendons passent dans des tunnels ostéo-fibreux.


4) Le fléchisseur superficiel des doigts :

C’est un épicondylien médial, situé en avant du plan profond, tendu du squelette de l’avant-bras et de l’humérus aux quatre derniers doigts.

- Origine : deux chefs
Un chef huméro-ulnaire, qui s’attache sur l’épicondyle médial de l’humérus (tendon commun aux épicondyliens médiaux), c’est le plus latéral, et qui a également une insertion sur la face antérieure du coronoïde.
Un chef radial, qui vient de la portion oblique du bord antérieur de la diaphyse radiale (1/3 supérieur), versant médial.

Ces deux faisceaux se réunissent pour former une arcade à concavité supérieure, et donner naissance à un corps charnu.

- Trajet : ce corps charnu est aplati d’avant en arrière, il est divisé en deux plans, un plan superficiel qui donnera deux faisceaux, un médial et un latéral, chaque faisceau donnant un tendon terminal.
Et un plan profond qui soit donne deux faisceaux puis deux tendons terminaux, soit il est digastrique (au plan profond fait suite une intersection transversale aponévrotique, à laquelle fait suite de nouvelles fibres charnues qui donneront ensuite deux faisceaux, puis deux tendons terminaux. (Le plan superficiel donnera les deux tendons destinés au troisième et quatrième doigts, le plan profond donnera les tendons destinés au deuxième et cinquième doigts)

A la partie distale de l’avant-bras, il y a quatre tendons terminaux situés sur un même plan.
Ces tendons vont s’engager dans la canal carpien, plan superficiel, à la sortie du canal carpien, les tendons s’écartent pour se diriger vers chacun des doigts.
Au voisinage de l’articulation métacarpo-phalangienne, le tendon du FSD est perforé par le tendon du FPD correspondant.

- Terminaison : face antérieure de P2 des quatre derniers doigts, au niveau de la diaphyse, par deux languettes tendineuses.

RAPPORT :
-A l’avant-bras :
On trouve derrière lui de dehors en dedans le FPD et le LFP, et en latéral et derrière, on trouve le nerf médian.
Médialement, on trouve une partie du FUC, et en dedans et en arrière, on trouve le PVN ulnaire.
En avant, de dehors en dedans, on trouve le rond pronateur (partie supérieure), puis le FRC, puis le long palmaire.
En latéral, on trouve le brachio-radial.

-Au niveau des doigts, les tendons du FSD sont dans le même canal ostéo-fibreux que ceux du FPD, mais chaque tenon aura sa gaine synoviale propre.

INNERVATION :
Nerf médian, C7, C8, T1

ACTION :
Flexion de P2 sur P1, puis P1 sur le méta, puis participe à la flexion du poignet.

5) Le rond pronateur :

C’est un épicondylien médial, tendu de l’épicondyle médial et du processus coronoïde au radius.
- Origine : le chef épicondylien médial s’attache face antérieure, partie supérieure de l’épicondyle médial. Le chef coronoïdien s’attache sur le processus coronoïde en face antérieure, au-dessus du brachial, et en dehors du FSD.

- Trajet : à chaque tendon fait suite des fibres charnues. Le chef coronoïdien est plus réduit, et se jette sur la face postérieure du chef épicondylien médial.
Entre ces deux chefs, il y a un espace qui livre passage au nerf médian.
Globalement, l’ensemble se dirige vers le bas et le dehors.

- Terminaison : radius, diaphyse, face latérale, partie moyenne.

Son 1/3 supérieur est superficiel est palpable, à sa partie distale il sera recouvert par le brachio-radial.
Entre les deux faisceaux passe le nerf médian.
Au niveau du coude, il forme la limite médiale du sillon bicipital médial.

L’artère brachiale se dédouble au-dessous du rond pronateur, une branche passe en avant pour donner l’artère radiale, une autre passe en arrière pour donner l’artère ulnaire.

En dedans du rond pronateur, on trouve le FRC.
Derrière, on trouve le FSD, et éventuellement le tendon du biceps brachial.

INNERVATION :
Nerf médian, C6, C7, C8

ACTION :
Il est pronateur de l’avant-bras, et participe à la flexion du coude.


6) Le fléchisseur radial du carpe :

Ancien grand palmaire.
C’est un épicondylien médial.
Il est tendu de l’épicondyle médial de l’humérus à MII.

- Origine : humérus, épicondyle médial, face antérieure (tendon commun), il est au-dessous du rond pronateur, en dedans du FSD, en dehors du long palmaire.

- Trajet : au tendon d’origine fait suite un mince corps charnu qui se dirige vers le bas un peu en dehors, se transforme en un tendon à la jonction 1/3 inférieur et 2/3 supérieurs de l’avant-bras.
Ce tendon s’engage dans le canal carpien, dans un tunnel ostéo-fibreux qui lui est propre, en regard du trapèze.

- Terminaison : A la sortie du canal carpien, il se termine sur la base de MII, face antérieure.
Il envoie des expansions à la base de MIII et de MI.

RAPPORT :
A la partie haute et en dehors, on trouve le rond pronateur. Vers le bas, toujours en dehors, on trouve le tendon terminal du brachio-radial, avec lequel il contribue à former la gouttière du pouls.
En dedans, on trouve le long palmaire (si présent).
Derrière, on trouve le FSD.

INNERVATION :
Nerf médian, C6, C7, C8

ACTION :
Fléchisseur du poignet.
Il participe à l’inclinaison radiale.

7) Le long palmaire :

Ancien petit palmaire.
Muscle inconstant des épicondyliens médiaux.
Il est tendu de l’épicondyle médial de l’humérus au RMF et à l’aponévrose palmaire.


- Origine : épicondyle médial de l’humérus, face antérieure, en dedans du FRC, et en dehors du FUC, et au dessous du rond pronateur.

- Trajet : le corps charnu est peu volumineux, se dirige vers le bas légèrement en dehors, se transforme en un tendon à la partie moyenne de l’avant-bras.

- Terminaison : au niveau du poignet, le tendon s’étale en éventail pour se terminer sur la face antérieure du RMF.
Au-delà du RMF, il se prolonge par l’aponévrose palmaire moyenne.

RAPPORT :
En dehors, on trouve sur toute la hauteur le FRC.
En arrière, on trouve le FSD.
En dedans, on trouve le FUC.

ACTION :
Fléchisseur du poignet.

INNERVATION :
Nerf médian, C6, C7, C8

8) Le fléchisseur ulnaire du carpe.

C’est l’ancien cubital antérieur.
Il appartient au groupe antérieur des muscles de l’avant-bras.
Il est superficiel, c’est le plus médial et c’est un épicondylien médial.
Il forme le relief antérieur et médial de l’avant-bras.
Il est tendu de l’épicondyle médial et de l’ulna au pisiforme.

-Origine : deux faisceaux
Un chef huméral qui s’attache sur le sommet et le bord inférieur de l’épicondyle médial de l’humérus.

Un chef ulnaire qui s’attache sur la face médiale de l’olécrane, près du bord postérieur, cette insertion se prolonge vers le bas, sur le versant médial du bord postérieur de l’ulna (2/3 supérieurs)

-Trajet : les deux faisceaux se réunissent à la partie haute de l’avant bras, en formant une arcade fibreuse à concavité antéro-latérale sous laquelle s’engage le nerf ulnaire.
Et de cette arcade naissent les fibres musculaires qui vont former le corps charnu.
Ce corps charnu est volumineux et se rétrécit progressivement du haut vers bas avec un trajet vertical.

-Terminaison : à la partie inférieure de l’avant bras, le corps musculaire donne un tendon terminal qui passe en avant du processus styloïde de l’ulna, pour venir se terminer à la partie supérieure de la face médiale du pisiforme.

Latéralement, il envoie une expansion au RMF qui contribue à former le canal du nerf ulnaire.


RAPPORT :
Il est superficiel et c’est le plus médial.
Il forme le relief de l’avant-bras.
Il est situé en dedans du fléchisseur profond des doigts, du fléchisseur superficiel des doigts et du long palmaire. (d’arrière en avant)
Contre sa face profonde, on retrouve le nerf ulnaire et les vaisseaux ulnaires.

INNERVATION :
Nerf ulnaire, C7, C8 (T1)

ACTION :
Il est fléchisseur du poignet.
Inclinaison ulnaire (ABD du poignet)








La loge latérale :

Il est constitué de quatre muscles : supinateur, et d’avant en arrière, le brachio-radial, le long extenseur radial du carpe (LERC) et le court extenseur radial du carpe (CERC)

1) Le supinateur :
Il appartient au groupe latéral de l’avant-bras.
C’est le plus profond.
Il est enroulé autour de la partie supérieure du radius.
Il présente deux faisceaux, un profond et un superficiel.
Il est tendu de l’épicondyle latéral de l’humérus et de la partie supérieure de l’ulna, au radius.

-Origine :
Le faisceau superficiel : épicondyle latéral de l’humérus (sommet), branche postérieure de bifurcation du bord latéral de l’ulna.
Le faisceau profond : épicondyle latéral de l’humérus, un peu plus en avant que le faisceau superficiel, il adhère au ligament collatéral radial du coude.
Il s’attache aussi au-dessous de l’incisure radiale de l’ulna dans la fosse supinatrice, qui est en face latérale du processus coronoïde.

-Trajet : les fibres se dirigent en bas et en dehors (les épi-condyliennes sont presque verticales et les fibres ulnaires sont presque horizontales), elles contournent l’extrémité supérieure du radius par en arrière et s’enroulent autour.

-Terminaison :
-Le faisceau profond : les fibres épi-condyliennes se terminent sur le col du radius, au-dessus de la tubérosité bicipitale.
Les fibres ulnaires se terminent sur le col du radius en dehors de la tubérosité (partie antéro-latérale du col du radius) et se terminent face latérale du radius, diaphyse (partie supérieure, en dehors du faisceau superficiel)
-Le faisceau superficiel se termine sur le radius, face latérale, partie supérieure, ces fibres étant plus médiales que les fibres du faisceau profond.

RAPPORT :
Il est profond.
Entre les plans, passe la branche postérieure du nerf radial.
Il est recouvert par les trois autres muscles du groupe latéral.
D’avant en arrière : brachio-radial, LERC et CERC.

INNERVATION :
Il est innervé par la branche postérieure du nerf radial, C5, C6.

ACTION :
Supinateur, il agit en synergie avec le biceps brachial.
Il contribue à assurer la cohésion de la tête radiale avec l’incisure radiale de l’ulna : c’est un ligament actif.

2) Le court extenseur radial du carpe (CERC)

C’est un épicondylien latéral, il fait partie du plan superficiel.
Il est tendu de l’épicondyle latéral de l’humérus à MIII.

-Origine : par des fibres tendineuses, au sommet de l’épicondyle latéral. (entre le supinateur et l’extenseur des doigts, en arrière : extenseur V et extenseur ulnaire du carpe (EUC)

-Trajet : à cette origine, fait suite un corps charnu qui se dirige vers le bas, verticalement, et qui est situé à la partie postérieure et latérale de l’avant-bras, et qui se transforme en un tendon, à la partie moyenne ou inférieure de l’avant-bras.
Ce tendon passe dans le sillon postérieur de la face latérale de l’extrémité inférieure du radius.

-Terminaison : sur MIII, base, partie postérieure et latérale.

RAPPORT :
Il fait partie du plan superficiel.
A sa partie haute, il recouvre le supinateur.
Il recouvre la terminaison du rond pronateur.
Sur un même plan superficiel, en avant on trouve le LERC et en médial, on trouve l’extenseur des doigts.
Au ¼ inférieur de l’avant-bras, les tendons des radiaux sont croisés par en arrière par les tendons du long ABD et du court extenseur du pouce.

INNERVATION :
Branche postérieure du nerf radial, C5, C6, C7

ACTION :
Il fait de l’extension du poignet.
3) Le long extenseur radial du carpe.

C’est l’ancien long radial.
Il appartient à la loge latérale de l’avant-bras.
Il est tendu de l’humérus à MII.

-Origine : humérus, diaphyse, bord latéral, partie inférieure.
Au-dessus de l’épicondyle latéral, au-dessous du brachio-radial.
Il déborde sur la partie voisine du septum intermusculaire latéral.

-Trajet : à cette insertion fait suite un corps charnu qui se dirige vers le bas, verticalement, se transforme en un tendon à la partie moyenne de l’avant-bras.
Ce tendon va s’engager dans le sillon postérieur de la face latérale de l’extrémité inférieure du radius, derrière la styloïde radiale.
Il est dans un même canal ostéo-fibreux que le CERC (derrière le LERC)
-Terminaison : A la sortie du sillon, le LERC vient se terminer sur MII, base, partie postéro-latérale.

RAPPORT :
A la partie proximale : le supinateur.
Dans tout son trajet, en arrière et médial, on trouve le CERC.
En avant et médial, on trouve le brachio-radial.

Au ¼ inférieur et postérieur de l’avant-bras, le LERC est croisé par en arrière par les tendons du long ABD et du court extenseur du pouce.

A la partie postérieure et latérale du carpe, les tendons du LERC et du CERC sont croisés par en arrière par le long extenseur du pouce.

INNERVATION :
Branche postérieure du nerf radial, mais aussi une partie de l’innervation vient directement du tronc radial avant qu’il se bifurque, C5, C6, C7

ACTION :
Il participe à l’extension et à l’inclinaison radiale du poignet. (ABD)


4) Le brachio-radial

Il appartient à la loge latérale de l’avant-bras.
Il est tendu du bord latéral de l’humérus à l’extrémité inférieure du radius.
C’est le plus volumineux.

-Origine : humérus, diaphyse, bord latéral, moitié inférieure.
Au-dessus du LERC et au-dessous de l’extrémité distale du sillon radial.
Il déborde sur la face antérieure du septum intermusculaire latéral.

-Trajet : il se dirige vers le bas, aplati de dehors en dedans à son origine, il s’étale et devient aplati d’avant en arrière au voisinage du coude.
Il se dirige verticalement vers le bas.
Il est situé à la partie antéro-latérale de l’avant-bras.
Il se transforme en un tendon au tiers inférieur de l’avant-bras.

-Terminaison : il se termine au niveau de l’extrémité inférieure du radius, dans le sillon antérieur de la face latérale, en avant de la styloïde, partie supérieure.

RAPPORT :
Il est superficiel.
Il recouvre à sa partie proximale, le muscle supinateur, puis en dessous, le rond pronateur.
Derrière le brachio-radial et tout le long, on trouve le LERC.
A la partie inférieure et latérale de la face antérieure de l’avant-bras, le tendon du brachio-radial forme avec le tendon du FRC (en dedans), le sillon du pouls dans lequel passe l’artère radiale.

A son origine, le brachio-radial forme la limite latérale de la gouttière latérale du pli du coude. (nerf radial et artère brachiale profonde)

INNERVATION :
Nerf radial, vient du tronc du radial, avant sa division, C5, C6, + ou - C7

ACTION :
Fléchisseur du coude (chaîne ouverte et fermée)
Il est demi-supinateur et demi-pronateur.


Loge postérieure :

La loge postérieure des muscles de l’avant bras comporte huit muscles répartis en deux plans :

Un plan profond avec quatre muscles, de haut en bas et de dedans en dehors dirigés vers le radius : le long ABD du I, le court extenseur du I, le long extenseur du I et l’extenseur du II.
Un plan superficiel avec quatre muscles, de haut en bas et de dehors en dedans dirigés vers l’ulna : l’anconé, l’extenseur ulnaire du carpe, l’extenseur du V et l’extenseur des doigts.

1) Le long ABD du I.

Il appartient au plan profond des muscles de la loge POST, tendu de l’ulna et du radius à MI.

- Origine :
Ulna face postérieure, champs latéral à la partie supérieure (au-dessous de l’anconé et au-dessus du court extenseur du I), sur la membrane interosseuse face postérieure, puis sur le radius face postérieure, partie moyenne.

- Trajet :
Oblique en bas, dehors, se transforme en un tendon à la partie moyenne de l’avant bras, tendon qui croise par en arrière les tendons des long et court extenseur radial du carpe puis ce tendon s’engage en avant du processus styloïde radial (sillon antérieur de la face latérale de l’extrémité inférieure du radius).

- Terminaison :
Sur la base de MI en partie antéro-latérale.

RAPPORT :
Au-dessous du long ABD du I, on trouve le court extenseur du I, au-dessus et en avant le supinateur, recouvert par les muscles du plan superficiel, sauf l’anconé.
Entre les deux plans passe la branche postérieure du nerf radial.
A La partie latérale du poignet le tendon du long ABD du I contribue à limiter le bord antérieur de la tabatière anatomique.

INNERVATION :
Branche postérieure du nerf radial C6 à C8.


ACTION :
Il tire MI en avant et dehors dans un plan quasi parallèle à l’ongle (c’est l’ ABD du I auto-stop)

2) Le court extenseur du I
Appartient au groupe postérieur plan profond.
Tendu des deux os de l’avant bras à P1 du I.

- Origine :
Ulna face postérieure, champ latéral, au-dessous du long ABD du I et au-dessus du long extenseur du I.
Face postérieure de la membrane interosseuse et sur le radius diaphyse partie moyenne, face postérieure.
Insertion sur l’ulna inconstante.

- Trajet :
Oblique bas, dehors.
Se transforme en un tendon au 1/3 inférieur de l’avant bras, se tendon croise par en arrière celui du long et court extenseur radial du carpe puis le tendon s’engage dans le sillon antérieur de la face latérale de l’extrémité inférieure du radius dans un canal ostéo-fibreux.
Le tendon longe la face dorsale de MI.

- Terminaison :
Base P1 du I face dorsale.

RAPPORT :
Au-dessus le long ABD du I dans le même plan, au-dessous le long extenseur du I, en arrière la branche postérieure du nerf radial et les muscles superficiels.
A la partie latérale du poignet le tendon du court extenseur du I contribue à limiter le bord antérieur de la tabatière anatomique.

INNERVATION :
Branche postérieure du nerf radial C6 à C8.

ACTION :
Il étend P1 du pouce sur MI puis il tire MI vers le dehors un peu en arrière dans un plan perpendiculaire à l’ongle (il ouvre la première commissure) c’est l’extension.
Le long et le court extenseur du I participe à l’inclinaison radiale du poignet.

3) Le long extenseur du I
Appartient au groupe postérieur et plan profond.
Tendu de l’ulna à P2 du I.

- Origine :
Ulna, diaphyse, face postérieure, champs latéral, au-dessous du court extenseur du I et au-dessus de l’extenseur du II.
Membrane interosseuse.

- Trajet :
Bas, dehors et se transforme en un tendon partie inférieure de l’avant bras, le tenson s’engage dans le sillon le plus latéral de la face postérieure de l’extrémité inférieure du radius puis longe la face dorsale du carpe puis celle de MI puis celle de P1 du I.
- Terminaison : P2 du I base face dorsale.

RAPPORT :
Au-dessus le court extenseur du I, au-dessous l’extenseur du II, en arrière la branche postérieure du nerf radial et les muscles du plan superficiel, au niveau du poignet parti,e latérale le tendon du long extenseur du I forme la limite postérieure de la tabatière anatomique.
Au niveau de la tabatière anatomique le long extenseur du I croise les tendons du court et du long extenseur radial du carpe.

INNERVATION :
Branche postérieure du nerf radial C6 à C8.

ACTION :
IL étend P2 sur P1 puis P1 sur MI. Puis tire MI en arrière et en dedans (ADD).

4) L’extenseur du II
Appartient au groupe postérieur, plan profond.
Tendu de l’ulna à MII.
- Origine :
Ulna, diaphyse, face postérieure, champ latéral, partie inférieure, déborde sur la membrane interosseuse.

- Trajet :
Oblique bas, dehors, le corps charnu est grêle (mince) se transforme en un tendon à la partie inférieure de l’avant bras, tendon qui s’engage dans le sillon large et médial de la face postérieure de l’extrémité inférieure du radius en dehors de l’extenseur des doigts, il passe derrière le carpe puis longe MII en se plaçant entre l’extenseur des doigts destiné à MII et MIII.

- Terminaison :
Dans la région métacarpienne, il s’unit au tendon de l’extenseur des doigts destiné au II.
Base dorsale des trois phalanges du II.



RAPPORT :
Au-dessus, le long extenseur du I, recouvert par la branche postérieure du nerf radial et les muscles superficiels.

INNERVATION :
Branche postérieure du nerf radial C6 à C8.

ACTION :
Il étend P3 sur P2, P2 sur P1 et P1 sur les métacarpes.


5) L’extenseur des doigts
Appartient au groupe postérieur, plan superficiel.
Tendu de l’humérus au quatre derniers doigts.

- Origine :
Humérus, épicondyle latéral.

- Trajet :
Au tendon d’origine fait suite un tendon charnu bas, dedans.
Partie inférieure de l’avant bras le tendon se divise en quatre tendons terminaux qui vont passer en arrière de l’extrémité inférieure du radius dans le sillon le plus large et le plus médial de l’extrémité inférieure de la face latérale du radius.
Puis le tendon passe en arrière du carpe et s’écarte les uns des autres en regard des métacarpiens pour se diriger vers les doigts correspondants et les tendons restent unis entre eux par des bandelettes inter-tendineuses.

- Terminaison :
Base dorsale des trois phalanges des quatre derniers doigts correspondants.
Sur P1 se fait par une expansion de la face profonde du tendon, au voisinage de P2 le tendon se divise en trois bandelettes, partie moyenne base de P2 face dorsale et les deux bandelettes latérales face dorsale base de P3.



RAPPORT :
En avant, le plan profond et la branche postérieure du nerf radial.
En latéral, le court extenseur radial du carpe et en médial, l’extenseur du V.
Il est recouvert en arrière par la dossière des interosseux.

INNERVATION :
Branche postérieure du nerf radial C5 à C7.

ACTION :
Il étend les quatre derniers doigts P3 sur P2, P2 sur P1 et P1 sur les métacarpes correspondants.

6) L’extenseur du V
Appartient au groupe postérieure, plan superficiel.
Tendu de l’humérus au cinquième doigt, il est peu volumineux.



- Origine :
Humérus épicondyle latéral, par un tendon commun aux épicondyliens latéraux entre l’extenseur des doigts qui est latéral et l’extenseur ulnaire du carpe qui est plus médial.

- Trajet :
Bas, dedans.
Se transforme en un tendon à la partie inférieure de l’avant bras, ce tendon passe dans un canal ostéo-fibreux en arrière de l’articulation radio-ulnaire inférieure puis il longe la face dorsale de MV et il est médial par rapport au tendon de l’extenseur des doigts destinés au cinquième doigt.

- Terminaison :
Le tendon terminal s’unit à celui du tendon de l’extenseur des doigts destiné au cinquième doigt.

RAPPORT :
En avant, le supinateur et la loge postérieure profonde et la branche postérieure du nerf radial.
INNERVATION :
Branche postérieure du nerf radial C6 à C8.

ACTION :
Il étend le cinquième doigt et donne une certaine individualité au cinquième doigt.

7) L’extenseur ulnaire du carpe (cubital postérieur)
Appartient au groupe postérieur, plan superficiel.
C’est le plus médial du plan superficiel.
Tendu de l’humérus et de l’ulna à MV.

- Origine :
Humérus, épicondyle latéral, partie postéro-inférieure, en dedans de l’extenseur du V avec un tendon commun aux épicondyliens latéraux.
Et par une lame tendineuse sur les 2/3 supérieurs

Myologie > Membre Supérieur > Avant bras

loges musculaires   radius   LFP   doigts   fléchisseur   pronateur   LERC   humérus   inclinaison radiale   métacarpe
Article ajouté le : 09.09.2007 par
Ecrire un commentaire Ajouter à mes favoris En parler à un ami Reporter un lien brisé

Autres liens dans Myologie > Membre Supérieur > Avant bras



Statistiques du site

Nombre d'articles :
Nombre de Categories :
Nombre de Membres :

82
54
2353


Index des Catégories Principales
Top 10 articles populaires

Annuaire de la Kinesitherapie