Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : MYOLOGIE
 
Aide Mémoire cours de Myologie :

MYOLOGIE DE LA HANCHE

Muscle psoas iliaque.

Fléchisseurs de hanche.

Constitués de deux chefs principaux : muscle iliaque et muscle psoas.
Origines différentes mais terminaison commune : le petit trochanter.

1) Le muscle iliaque

Muscle de forme triangulaire à base supérieure.
-Origine : sur les ¾ de la fosse iliaque (face endo-pelvienne)
-Fibres : en bas et en avant.
-Direction : en bas et en avant, pour se réfléchir sur le bord antérieur de l'os coxal sous l' EIAI et se dirige ensuite en bas et en arrière.

Le muscle devient exo-pelvien sous l'EIAI, croise l'articulation coxo-fémorale en avant, en se plaquant sur le col fémoral et se termine par un tendon puissant qu'il partage avec le muscle psoas, sur le petit trochanter.
-Fonction : mono-articulaire, il est fléchisseur de la hanche.

2) Le muscle psoas
Il est divisé en deux parties : grand psoas et petit psoas.

a) Le grand psoas
Formé en deux couches.

La couche corporéale
Tendu de T 12 à L 4.

-Origine :
Sur les corps vertébraux, à la jonction face antérieure et face latérale des vertèbres.
T12 : la partie inférieure du corps, cette insertion se poursuit sur le disque intervertébral sous-jacent et se continue sur la partie supérieure de la vertèbre sous-jacente.
Pour se terminer à la partie supérieure de L4 (ou L5)


La couche transversaire
Tendu de L1 à L5.

-Origine : sur la face antérieure de l'apex des processus transversaires.
Ces insertions vont être réunies par une arcade fibreuse.

-Les fibres se dirigent vers le muscle iliaque et partage son trajet, pour se terminer par un tendon commun.



b) Le petit psoas
Tendu de T12 à L1 sur les faces latérales des corps vertébraux.
Direction : en bas et en avant, et revient en bas et en arrière sur le petit trochanter.



3) Innervation du muscle psoas iliaque

Un nerf pour chaque muscle :
-nerfs du collatéral du plexus lombaire.
-racines L2, L3, L4


Rappel cinésiologie :

a) Pour être fléchisseur de la hanche, le muscle doit prendre appui par l'iliaque sur le bassin et par le muscle psoas sur les vertèbres. C'est un muscle poly-articulaire.

b) Nécessité d'une colonne lombaire fixée, donc co-contraction des muscles postérieurs du rachis.
Et donc co-contraction abdominale.

c) Travail isométrique du psoas iliaque.
Avec les muscles postérieurs du rachis : fournir une poutre composite (élément rigide entouré d'élément de différente texture)
On protège la zone lombaire.


Les pelvi-trochantériens.

Tendus de la ceinture pelvienne au grand trochanter.
Ils sont tous rotateurs latéraux de la hanche.
Ils sont six :
Le muscle piriforme, les obturateurs, les jumeaux et le carré fémoral.


1) Le muscle piriforme
Muscle aplati, triangulaire à sommet trochantérien.
Tendu du sacrum au grand trochanter.
Il est endo-pelvien à son origine.

-Origine : par trois digitations sur la face antérieure des S2, S3 et S4.
Sur les gouttières qui prolongent en dehors le 2ème et le 3ème trous sacrés.

-Direction : le corps musculaire se porte en dehors, en avant et en bas.
D'abord endo-pelvien, il traverse la grande échancrure ischiatique.
Et devient exo-pelvien pour apparaître sous le muscle petit fessier.

-Terminaison : face supérieure du grand trochanter.
Le tendon du muscle va être protégé par une bourse séreuse.
Il est ABD horizontal.

2) L'obturateur externe

Tendu de la face externe du pourtour du foramen obturé au grand trochanter. (face médiale)

-Origine : os coxal

-Corps musculaire : oblique en arrière et en dehors.
Les fibres musculaires se jettent sur un tendon qui apparaît à la face externe du muscle.
Le tendon passe dans le sillon infra-acétabulaire, contourne la face postérieure du col du fémur.

-Terminaison : face médiale du grand trochanter (fossette)


3) L'obturateur interne

Muscle triangulaire d'origine endo-pelvienne, sur la face interne du foramen obturé.

-Origine : en haut du trou obturateur, le muscle s'étend jusqu'à la ligne arquée.
En arrière, il déborde sur la face interne de l'ischion.
En bas, il déborde sur la face interne de la branche ischio-pubienne.
En avant, il déborde sur la face interne de la partie inférieure du pubis.
Il s'insère sur la membrane obturatrice (face endo-pelvienne)

-Le corps musculaire :
-dans son trajet pelvien : les fibres convergent vers la petite échancrure ischiatique.

-dans son trajet exo-pelvien : les fibres se réfléchissent à angle droit, pour se porter en avant, en dehors et en haut.

-Terminaison : face médiale du grand trochanter, en avant de l'obturateur externe.




4) Les jumeaux :

Ils sont situés à la partie supérieure et inférieure de la portion exo-pelvienne de l'obturateur interne (ce qui les fait décrire comme des muscles accessoires de l'obturateur interne)

- origine : directement par des fibres charnues.

a) jumeau supérieur :

face externe de l'épine ischiatique

b) jumeau inférieur :

au pôle supérieur de la tubérosité ischiatique.


- corps musculaires : ils se portent en dehors en suivant le trajet de l'obturateur interne. Ces deux muscles se fusionnent soit en avant, soit en arrière de l'obturateur interne.

- terminaison : une fois fusionnés, ils se jettent sur le tendon de l'obturateur interne.






5) Le carré fémoral :

Muscle quadrilatère, situé en dessous et dans le même plan que l'obturateur interne dans la partie exo-pelvienne, il est tendu de l'ischion au fémur.

- origine : face externe de l'ischion par des fibres charnues. En avant des ischio-jambiers, et en arrière de l'obturateur externe.

- Corps musculaire : direction en dehors, quasiment horizontale.


- Terminaison : par des fibres charnues sur une crête verticale qui débute à l'angle postéro-inférieur du grand trochanter et qui descend dans l'espace libéré entre la branche externe et moyenne de trifurcation (inter trochantérique)


Innervation
Ils sont tous innervés par une branche du plexus sacré, sauf pour l'obturateur externe, innervé par une branche du plexus lombaire.
- Innervé par S1 S2 ( pour l'ensemble).
- Innervé par L4 pour l'obturateur externe.

Fonction :
Ils sont tous rotateur externe.
Le piriforme est également abducteur horizontal.
Le carré participe à l'adduction.
Fonction au niveau de la statique du bassin
Boris Dolto a appelé cet ensemble le hamac gémello-obturateurs.
Les fessiers.

Au nombre de trois, ils participent à la morphologie de la fesse.
Ce sont des muscles larges, en éventail, qui se recouvrent successivement d'avant en arrière.


1) Le petit fessier

Il est situé dans la région antéro-latérale de la hanche, il est tendu de l'os coxal à la face antérieure du grand trochanter.

- origine : champs glutéale antérieur, par des fibres charnues, sauf au niveau de la partie supérieure, ou il se jette par une lame tendineuse.

- Corps musculaire : les fibres se dirigent en bas, en dehors, et légèrement en arrière.


- Terminaison : sur la face antérieure du grand trochanter.


Fonction

Il a une composante de flexion.
Il a une composante de rotation interne.
Il participe à l'ABD, en partant déjà d'une ABD.


Innervation :
Nerf du petit fessier branche du plexus lombaire( L4, L5) ou plexus sacré ( S1).



2) Le moyen fessier

- origine : champ glutéal moyen, par des fibres charnues, puis par une lame tendineuse sur le bord externe de la crête iliaque. Il envoie avec le petit fessier des expansions charnues à la face profonde du TIT. (tractus ilio-tibial)

- Corps musculaire : il se porte en bas et en dehors ; les fibres antérieures se portent en arrière, les fibres postérieures se portent en avant.

- Terminaison : face latérale du grand trochanter.

Particularités : à la face profonde du moyen fessier, au niveau de la partie supérieure du grand trochanter, on trouve une bourse séreuse pour éviter les frottements.

Fonction :

Il est abducteur
Les fibres antérieures participent à la rotation médiale, et les fibres postérieures participent à l'extension (avec le grand fessier), et à la rotation latérale.
Fonction de stabilisation de hanche dans le plan frontal.



3) Le grand fessier

Le plus puissant et le plus volumineux du corps.
Il recouvre les autres muscles de la fesse.
Il est large et épais.
Il est tendu du bassin au fémur.

-Origine : (deux couches)

une couche profonde :
- Sur la surface glutéale postérieure.
- Sur la face postérieure des deuxième, troisième et quatrième ligaments sacrés postérieurs (ilio-conjugés)
- Sur la face postérieure des ligaments sacro-coccygiens latéraux.
- Sur la face postérieure du ligament sacro-tubéral.
- Sur la crête sacrale latérale.
- Sur la partie inférieure du bord latéral du sacrum en arrière du ligament sacro-tubéral.
- Sur la face postérieure du coccyx.


une couche superficielle :
- Sur la crête sacrale médiane.
- Sur le quart postérieur de la lèvre latérale de la crête iliaque.
- Sur la face externe de l'aponévrose de recouvrement du moyen fessier.

-Corps musculaire : il se porte en bas et en dehors.
Il va rejoindre la ligne âpre.
Les fibres charnues se groupent en petits faisceaux séparés par des aponévroses.
Ces faisceaux subissent une torsion de telle manière que les faisceaux supérieurs gagnent la partie inférieure du tendon terminal.

-Terminaison :
Elle se fait en deux plans :

Plan profond
Elle se fait en trois faisceaux :
-supérieur : branche externe de trifurcation de la ligne âpre, par une lame tendineuse très puissante.
-moyen : sur la partie supérieure de la lèvre latérale de la ligne âpre, en dedans du vaste latéral (par de petites fibres tendineuses)
-inférieur : sur le septum intermusculaire latéral, par des fibres charnues.

Plan superficiel
Sur le bord postérieur de l'aponévrose du TFL.
Sur le bord postérieur du fascia lata, dans sa partie supérieure.
Ces fibres constituent avec le TFL, le deltoïde fessier.

Innervation :

Les muscles fessiers sont innervés par des branches collatérales du plexus sacré.

Pour le grand fessier : nerf du fessier inférieur qui sort de la grande incisure ischiatique sous le piriforme. (S1 et S2)

Pour le moyen fessier : nerf fessier supérieur qui est subdivision en deux branches inférieure et supérieure.
C'est surtout la branche supérieure qui innerve le moyen fessier.
La branche inférieure va vers le petit fessier et pour le TFL.


Physiologie :

Le grand fessier :
Extenseur de hanche et rotateur latéral.
Rétro-verseur du bassin (chaîne fermée)
Rotation du tronc en controlatéral (chaîne fermée et unipodal)
Par ses fibres superficielles et antérieures, il tend le fascia lata, il est Tenseur.

Le moyen et petit fessier :
ABD.
Les fibres antérieures sont rotateur médial.
Les fibres postérieures sont rotateur latéral.

En position hanche fléchie :
Les fibres moyennes et antérieures du moyen fessier permettent la flexion et la rotation médiale.
Les fibres postérieures sont ABD horizontale.

Le petit fessier va être essentiellement fléchisseur de hanche.



4) Le TFL

Muscle tendu de l'os coxal à la partie antérieure et supérieure du fascia lata.
Il forme la limite latérale de la région fessière.
Et se poursuit par l'intermédiaire du fascia lata au tibia.

Muscle court, globuleux, saillant.

-Origine : la face latérale de l'EIAS juste en arrière du sartorius.
Il déborde sur l'incisure inter-épineuse et sur la face exo-pelvienne de l'aponévrose de recouvrement du moyen fessier.
Cette aponévrose est renforcée à ce niveau par celle du petit fessier et forme le ligament suspenseur du grand trochanter.

-Le corps musculaire :
Oblique bas, arrière, légèrement en dehors.

-Terminaison :
Les fibres charnues se jettent sur le bord antérieur et face latérale du fascia lata dans sa partie supérieure.

Terminaison du fascia lata : face antérieure du condyle latéral du tibia (tubercule de Gerdy)
Et aussi sur la crête qui joint ce tubercule à la tubérosité tibiale antérieur.
Des fibres antérieures du fascia lata se portent en avant et en dedans pour s'attacher au bord latéral et à la face antérieure de la patella.
Quelques fibres vont passer en pont devant le tendon patellaire pour se terminer avec le sartorius (patte d'oie)


Innervation :
Avec le petit fessier : le nerf fessier supérieur (branche inférieure)

Physiologie :
ABD, rotateur interne et fléchisseur.
Genou fléchi : rotation latérale du tibia sous le fémur (stabilisation)

- Myologie membre supérieur -
- Myologie centrale -
- Myologie membre inférieur -
 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !