Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : MYOLOGIE
 
Aide Mémoire cours de Myologie :

MYOLOGIE DE LA MAIN

Il y a trois loges musculaires :


- Une loge médiale pour le cinquième doigt.
- Une loge latérale pour le pouce.
- Une loge intermédiaire pour les quatre derniers doigts.

· Dans la loge latérale ( pouce), il y a quatre muscles, de la profondeur à la superficie : l'ADD du I, le court fléchisseur du I (CFI), l'opposant du I, et le court ABD du I.
Cette loge est appelée loge Thénar.

· Dans la loge moyenne : on trouve les muscles interosseux (quatre interosseux dorsaux (IOD) et les plus postérieurs, quatre interosseux palmaires (IOP), puis, en avant, il y a le passage des tendons du fléchisseur profond des doigts (FPD), auxquels sont annexés les muscles lombricaux (4)
En avant, on trouvera le passage du fléchisseur superficiel des doigts (FSD)
· Dans la loge médiale ou loge hypothénar, on trouve trois muscles, qui sont de la profondeur à la superficie : l'opposant du V, le court fléchisseur du V (CFV), et l'ABD du V.

Il y a cinq métacarpiens à la main, un méta est triangulaire à la coupe transversale, le sommet du triangle étant dirigé vers l'avant, la base vers l'arrière.
Trois faces, une dorsale, une médiale, une latérale.
L'axe de la main passe par MIII, et à partir de cette référence, pour les faces latérales des métas, on peut trouver des faces qui s'éloignent de l'axe de la main, dirigés vers le pouce ou vers le cinquième doigt, et des faces qui sont dirigées vers l'axe de la main, MIII n'ayant que des faces qui s'éloignent.
Pour MI, MII, MIII, et MV, il y a une face qui s'éloigne de l'axe et une face qui regarde l'axe.




I) La loge moyenne

1) Les interosseux :

Il y a deux groupes d'interosseux, quatre IOD et quatre IOP.
Les interosseux sont comptés de dehors en dedans : il y quatre espaces interosseux (entre les méta), comptés également de dehors en dedans. Pour chaque espace interosseux, il y a un IOP et un IOD.

Les interosseux sont tendus d'un espace inter-métacarpien à P1 d'un des doigts, et au tendon de l'extenseur des doigts.

· Les interosseux dorsaux :

- Origine :
Par deux insertions, une forte et une faible, ces insertions se faisant sur les faces de deux métas voisins qui limitent un espace interosseux. L'insertion forte occupe toute la face d'un méta (hauteur et largeur), la face qui ne regarde pas l'axe de la main.
L'insertion faible se fait en face de celle-ci, du côté dorsal de la face du méta qui regarde l'axe de la main.
Le troisième méta n'a que des insertions fortes.

- Trajet :
Les fibres charnues issues des deux faces qui limitent un espace interosseux convergent vers la partie moyenne de l'espace interosseux.
Elles se transforment en un tendon à la partie moyenne (muscle bipenné avec le tendon étant l'axe de la plume), tendon qui va se rapprocher de la face latérale de l'articulation métacarpo-phalangienne située du même côté que l'insertion forte à l'origine.

· Les interosseux palmaires :

Il y en a quatre, ils ont une seule insertion, insertion qui se fait sur la face du méta qui regarde l'axe de la main, du côté palmaire, en avant de l'insertion faible d'un IOD.
Le troisième méta n'a pas d'insertion d'IOP.
- Trajet :
A l'insertion d'origine fait suite u corps charnu peu volumineux qui se transforme en un tendon, tendon qui se rapproche de la face latérale de l'articulation métacartpo-phalangienne, située du même côté que l'origine de l'IOP.


· Terminaison commune :

Le tendon terminal d'un interosseux se divise en deux parties, une partie profonde qui rejoint P1 au niveau de la base, du même côté que l'insertion forte à l'origine pour l'IOD, et du même côté que l'origine pour l'IOP.

Il y a également un tendon superficiel qui se divise en trois parties :
- Une expansion superficielle : qui contourne le bord correspondant de P1, et vient s'unir au faisceau homologue de l'interosseux voisin, en arrière du tendon extenseur des doigts, pour former la dossière des interosseux.

- Une expansion moyenne : qui contourne le bord correspondant de P1 et vient se terminer sur le tendon extenseur des doigt correspondant, avant la terminaison de l'extenseur des doigts sur P2 (avant l'articulation inter-phalangienne proximale)

- Une expansion profonde : qui contourne le bord correspondant de P2, pour se terminer sur l'extenseur des doigts, en arrière de P2, avant la terminaison de l'extenseur des doigts sur P3 (avant l'articulation inter-phalangienne distale)

RAPPORT :
Les IOD sont postérieurs par rapport aux IOP. Les IOD sont superficiels et palpables en partie dorsale, ils ne sont en contact qu'avec l'extenseur des doigts.
En avant des IOP, on trouve les quatre tendons du FPD, ainsi que les lombricaux qui sont attachés au FPD.
Côté latéral, on retrouve en avant et en dehors la loge thénar avec en particulier l'ADD du I.
Côté médial, on retrouve la loge hypothénar, avec en particulier l'opposant du V.
En avant, on retrouve les aponévroses, notamment l'aponévrose palmaire et superficielle.
En avant des interosseux, on trouve la branche terminale profonde du nerf ulnaire.
On trouve également l'arcade artérielle palmaire profonde.
En latérale, arrivent l'artère radiale et la terminaison du nerf médian, en médial, arrivent l'artère ulnaire et la terminaison du nerf ulnaire

INNERVATION :
Tous les interosseux sont innervés par le nerf ulnaire : C8, T1.

ACTION :
Les IOP écartent les doigts (sauf pour cinquième et pouce), les IOD rapprochent. (tendon profond)

Pour le troisième doigt, un seul IOD travaille à la fois pour le faire bouger d'un côté ou de l'autre, soit les deux agissent en même temps, le troisième ne bouge donc pas.
Ils participent au geste intrinsèque : flexion de l'articulation métacarpo-phalangienne, extension des articulations inter-phalangienne proximale et distale. (tendon superficiel).

2) Le plan des lombricaux :

Ce sont quatre petits muscles comptés de dehors en dedans, tendus des tendons du FPD aux tendons de l'extenseur des doigts (par l'intermédiaire d'un interosseux)

- Origine :
Par des fibres charnues, sur le bord latéral du tendon du FPD destiné à l'index pour le premier lombrical, et pour les trois autres, sur les bords de deux tendons voisins limitant un espace inter-tendineux.

- Trajet :
Le corps charnu est peu volumineux, il se dirige en distal, se transforme en un tendon qui se rapproche de la face latérale de l'articulation métacarpo-phalangienne correspondante.

- Terminaison :
Le tendon terminal s'unit au faisceau superficiel du tendon terminal d'un interosseux, et se termine avec lui sur le tendon de l'extenseur des doigts.
Le premier et deuxième lombricaux rejoignent respectivement le premier et deuxième IOD, le troisième et quatrième lombricaux rejoignent respectivement les troisième et quatrième IOP.

RAPPORT :
Idem FPD.

INNERVATION :
Le premier et deuxième sont innervés par le nerf médian, le troisième et quatrième sont innervés par le nerf ulnaire, C7, C8, T1

ACTION :
Ils peuvent avoir la même action que les interosseux : flexion de P1, extension de P2, P3.
Etant tendus d'un système tendineux à un autre antagoniste, et contenant un grand nombre de récepteurs sensoriels tel que les fuseaux neuromusculaires, ils serviraient de régulateur de tension entre un système fléchisseur et un système extenseur (antagonistes), permettant d'adapter la prise de façon plus fine.


II) La loge Thénar : loge latérale

Elle est constituée par quatre muscles répartis en quatre plans, de la profondeur à la superficie, l'ADD du I, le court fléchisseur du I, l'opposant du I, et le court ABD du I.

1) L'ADD du pouce
C'est le plus volumineux et le plus profond de la loge thénar.
Il est tendu du carpe et du métacarpe à P1 du pouce.



- Origine :
On lui décrit deux faisceaux, un faisceau oblique et un faisceau transverse.
Le faisceau oblique s'insère sur le trapézoïde et capitatum, faces antérieures, partie distale. Cette insertion se prolonge sue la face antérieure des bases de MII et de MIII.

Le faisceau transverse s'insère sue les bords antérieurs de MII et MIII, et face antérieure des articulations métacarpo-phalangienne 2,3,4.

- Trajet :
A l'origine, les deux faisceaux sont séparés, le faisceau oblique se dirige en bas et en dehors en se rétrécissant, le faisceau transverse se dirige en dehors, transversalement.

- Terminaison :
Au voisinage de l'articulation métacarpo-phalangienne du pouce, les deux faisceaux s'unissent pour donner un tendon terminal qui englobe le sésamoïde médial de la première articulation métacarpo-phalangienne, puis se termine sur P1 du pouce, au niveau de la base, sur le tubercule médial.

RAPPORT :
Entre les deux faisceaux passent l'artère radiale.
Derrière le faisceau transverse, on trouve les deux premiers espaces inter-métas, puis les IOP, puis les IOD.
En avant, on trouve les autres muscles de la loge thénar : court fléchisseur du I, opposant du I, et court ABD du I.

INNERVATION :
Nerf ulnaire, C8, T1.

ACTION :
Il ferme la première commissure, il attire le premier méta vers le deuxième méta.
Il peut participer à la flexion de P1 sur le méta. Il envoie des expansions au long extenseur du I, il joue donc le rôle de dossière pour le pouce, avec le premier IOP.


2) Le court fléchisseur

Muscle triangulaire à base carpienne, aplatit d'avant en arrière, tendu de la deuxième rangée du carpe à P1 du pouce. Ce sont deux faisceaux qui vont s'unir en déterminant une gouttière dirigée vers le dedans.

- Origine :
On lui décrit deux faisceaux, un faisceau superficiel, qui s'attache sur le trapèze, crête, partie inférieure, et partie voisine du RMF.
Le faisceau profond s'insère sur le trapézoïde, face antérieure, au-dessus de l'ADD du I. Parfois, il s'attache également sur le capitatum.

- Trajet :
Les fibres charnues se dirigent obliquement en bas et en dehors, en deux plans, profond et superficiel, qui se réunissent en formant un sillon dirigé vers le médial (feuille de papier pliée en deux)
Le corps charnu se rétrécit, et donne un tendon terminal.
- Terminaison :
Le tendon terminal englobe le sésamoïde latéral de la première articulation métacarpo-phalangienne et se termine sur P1 du pouce, au niveau de la base, côté latéral.

RAPPORT :
Derrière lui, on trouve l'ADD du pouce, en avant, on trouve l'opposant et le court ABD du pouce. Entre les deux faisceaux du court fléchisseur du pouce passe le tendon du long fléchisseur du pouce.
En dedans, on trouve le tendon du FPD destiné à l'index et le premier lombrical.

INNERVATION :
Double : le faisceau profond est innervé par le nerf ulnaire, le faisceau superficiel est innervé par le nerf médian, C8, T1.

ACTION :
C'est le principal opposant.
Il permet d'opposer la pulpe du pouce à n'importe quelle partie de la paume de la main.
Opposition, c'est l'ouverture de la première commissure, rotation médiale du méta sur lui-même, (pronation), puis fermeture de la commissure, le premier méta se dirigeant vers le dedans.
Il participe aussi à la flexion de P1 sur le méta.


3) L'opposant du I

Il appartient à la loge Thénar.
Muscle triangulaire à base proximale (carpienne), et à sommet distal (latéral).
Il est tendu du trapèze à MI.

- Origine :
Par des fibres charnues, sur la crête du trapèze, partie supérieure et latérale et partie voisine du RMF.

- Trajet :
De là, il se dirige en bas et en dehors en se rétrécissant.

- Terminaison :
MI, partie antéro-latérale de la diaphyse.

RAPPORT :
Derrière lui, on trouve le court fléchisseur du I, qu'il recouvre seulement en partie.
L'opposant est recouvert par le court ABD du I.

INNERVATION :
Nerf médian (branche thénarienne du nerf médian), C8, T1.

ACTION :
Il attire MI en avant et en dedans, en lui imprimant une rotation médiale (ou pronation)
Il participe donc au mouvement d'opposition avec le court fléchisseur du I.


4) Le court ABD du I
Il appartient à la loge Thénar, c'est le plus superficiel.
C'est un intrinsèque du pouce.
Il est tendu du scaphoïde et du RMF à P1 du pouce.



- Origine :
Scaphoïde, face antérieure, tubercule, partie inférieure et latérale et partie voisine du RMF.

- Trajet : i
I se dirige en bas, et un peu en dehors, en se rétrécissant.
Il est aplati d'avant en arrière, et de forme triangulaire à base carpienne.

- Terminaison : le tendon terminal englobe le sésamoïde latéral de l'articulation métacarpo-phalangienne du pouce, puis se termine sur P1 du pouce, au niveau de la base et du tubercule latéral de la base.
Il envoie des expansions en arrière de P1, qui contribue à former la dossière du pouce.
Il a également une expansion au tendon dulong extenseur du pouce.

RAPPORT :
Il est superficiel.
Il recouvre l'opposant du pouce.
L'opposant déborde un peu latéralement par rapport au court ABD.
INNERVATION :
Branche thénarienne du nerf médian, C8, T1.

ACTION :
Il tire MI vers l'avant, dans un plan parallèle à l'ongle, quasi-sagittal.
Il ouvre la première commissure en synergie avec le long ABD du pouce.
Il participe aussi à la flexion de P1 su MI, et plus ou moins à l'extension de P2 (car terminaison sur le tendon du long extenseur du pouce)



III) La loge hypothénar : loge médiale

Elle correspond aux muscles intrinsèques du V, ou auriculaire.
Elle comporte trois muscles qui sont de la profondeur à la superficie : l'opposant du V, le court fléchisseur du V, l'ABD du V.


1) L'opposant du V
Il appartient à la loge hypothénar, c'est le plus profond.
Il est tendu de l'hamatum et du RMF à MV.
Il est de forme triangulaire à base carpienne, aplati d'avant en arrière.

- Origine :
Hamatum, crochet, bord inférieur, partie latérale et partie voisine du RMF.

- Trajet :
Il se dirige en bas et en dedans, en se rétrécissant.

- Terminaison :
Face médiale de la diaphyse de MV.

RAPPORT :
En dehors, on trouve le quatrième IOP, et le tendon du FPD destiné au V.
Il est recouvert par le court fléchisseur du V par l'ABD du V.
Entre l'opposant et le court fléchisseur du V passe l'arcade artérielle palmaire profonde, et la branche terminale profonde du nerf ulnaire.

INNERVATION :
Branche terminale profonde du nerf ulnaire, C8, T1.

ACTION :
Il tire MV en avant et en dehors, en lui imprimant une torsion en rotation latérale ou supination.
Il participe au creusement de la paume de la main (utile pour la préhension)

2) Le court fléchisseur du V
Il est peu volumineux et inconstant.
Il fait partie de la loge hypothénar.
Il est tendu de l'hamatum et du RMF à P1 du V.
Il est de forme triangulaire à base carpienne.
Aplati d'avant en arrière.

- Origine :
Hamatum, crochet, bord inférieur, partie médiale et partie voisine du RMF.
- Trajet :
Il se dirige en bas et en dedans, en se rétrécissant.

- Terminaison :
Il englobe le sésamoïde médial de l'articulation métacarpo-phalangienne du V, puis se termine sur P1 du V, base, tubercule médial.

RAPPORT :
Il est situé en avant de l'opposant, en arrière de l' ABD du V.
En dehors de lui, on trouve les tendons des FPD et FSD destinés au V.
En arrière de lui passe l'arcade artérielle palmaire profond et la branche terminale profonde du nerf ulnaire.

INNERVATION :
Branche terminale profonde du nerf ulnaire, C8, T1

ACTION :
Il fléchit P1 su MV.


3) L'ABD du V
C'est le plus superficiel des muscles de la loge hypothénar, de forme triangulaire à base carpienne, aplati d'avant en arrière.
Il est tendu du pisiforme et du RMF à P1 du V.

- Origine :
Pisiforme, face antéro-médiale, partie inférieure, en dessous du fléchisseur ulnaire du carpe et partie voisine du RMF.

- Trajet :
Il se dirige en bas et en dedans en se rétrécissant.

- Terminaison :
En englobant le sésamoïde médial de l'articulation métacarpo-phalangienne du V, puis se termine sur P1 du V, base, tubercule médial.

RAPPORT :
Il recouvre les deux autres muscles de la loge hypothénar.
Il est superficiel.
INNERVATION :
Branche terminale profonde du nerf ulnaire. C8, T1

ACTION :
Il fait de l'ABD du V (il écarte le cinquième doigt du quatrième)
Il participe à la flexion de P1 su MV.
Il agit en synergie avec le fléchisseur ulnaire du carpe.


4) Le court palmaire
Ancien palmaire cutané.
C'est un petit muscle peaucier, placé en avant de la partie supérieure de l'éminence hypothénar.

Ces fibres ont un trajet transversal.
Il est tendu de la face profonde du derme, situé en avant de la loge hypothénar, à l'aponévrose palmaire superficielle située en dehors (qui prolonge le long palmaire vers le bas)

INNERVATION :
C8, T1, nerf ulnaire

ACTION :
Il fronce, il fait des plis sur la peau située en regard de la base de la loge hypothénar.

- Myologie membre supérieur -
- Myologie centrale -
- Myologie membre inférieur -
 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !