Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : NEUROLOGIE
 
Aide Mémoire cours de Neurologie :

REEDUCATION PARKINSON


Parkinson est une affection dégénérative de cause inconnue (idiopathique) est une dégénérescence du locus niger. Entraîne une perturbation de la voie motrice extrapyramidale et 3 grands types de signes une hypertonie extrapyramidale, tremblement, akinésie(bradykinésie) c’est donc la motricité automatique la plus touchée c'est à dire le patient doit penser tous ses gestes, c’est une maladie évolutive avec une invalidité irréversible donc les traitements médical que rééduc ne sera que palliatif. Au niveau traitement médical existe plusieurs le + fréquent la L-dopa qui est le précurseur de la dopamine permet sa synthèse, ce traitement a un effet spectaculaire une akinésie retrouve la motricité pratiquement normale ce sont des cachets a prendre à heure fixe juste avant la reprise le mouvement diminue de plus en plus si prend pas en fin de dose il y a blocage ne bouge plus, existe aussi un phénomène du sur dosage les patientS présentent des mouvements choréiform (mouvements anormaux imprévisibles de grande amplitude brutaux). Existe aussi un traitement chirurgical.

2.évolution.
Le début de la maladie est très insignueux il y a signes clinique est partir de 60% d’atteinte(écriture micrographie pied qui accroche) le traitement va stabiliser  l’évolution permettant une bonne motricité mais la dégénérescence des neurones continue du coup diminution de l’éfficassité du traitement, évolution vers grabatisation.
2 systèmes de cotation : Hoehn et Yarhr est en 5 stades(tend a être abandonnée)                       classification de sainte Anne : 3 phases : phase lune de miel(période durant laquelle les signes sont peu important et la vie pas perturbé) phase d’état elle a deux sous phase la période ON et une OFF(les signes sont bien marqués la première période peut réaliser des activités motrices et l’autre il ne peut plus le tout est lié au traitement). La phase grabataire le patient a besoin systématiquement d’une tierce personne de plus dans 30% des cas détérioration intellectuelle dite démence douce.

3.bilan kiné
Bilan en phase d’état.
31.bilan musculaire.
311.bilan de l’hypertonie musculaire.
Est dite extrapyramidale ou rigidité est localisée sur tous les muscles par contre il y a une prédominance sur les fléchisseurs donc attitude caractéristique attitude en salutation ou skieur on va la tester comme la spasticité mais le ressentit va être différent la résistance va être constante est dite en tuyau de plomb peu influencé par la vitesse et quand on arrête garde exactement la position = hypertonie plastique il peut arriver que lors de l’étirement cela cède en roue dentée c'est à dire accrochage régulier qui est complémentaire du précédent.
Existe une cotation de Houdart a4 niveaux.
L’hypertonie est aussi caractérisée aussi par le signe de l’oreille le patient utilise beaucoup  de coussin quand on lui enlève, il descend tout doucement au bout d’un certain temps il y a Cyphose ortho.
L’anxiété renforce la rigidité et quand on détourne un patient d’une région la rigidité de cette région diminue.

312.évaluation de la force musculaire.
On constate une diminution globale directement liée à la sous utilisation de la musculature, on constate que les muscles opposés au schéma hypertonique sont surtout très diminués et le transverse de l’abdomen aussi.

32.bilan ortho.
La position du parkinsonien a la quasi tot de ses articulation sont en position fléchis si pas de prise en charge = attitude vicieuse qui vont plus ou moins s’institutionnaliser soit rétraction capsulo ligamentaire et hypo-extensibilité la position spécifique
Axe médian le rachis dorso lombaire cyphose à grand rayon (lombaire dorsal et cervical bas) et hyper-extension du cervical ht  dite attitude en col de cerf.
Au niveau des MS les épaules font une rotation interne légèrement en flexion très légèrement en abduction, les coudes sont semi fléchis innerver semi-pronation, 3 tableau pour main poigné : Le + fréquent la  main de l’écrivain ou main parkinsonnien typique les poignés en légère extension les MP légèrement fléchis extension des IPP et IPD le pouce est en opposition à l’index le second type main speudo rhumatismale flexion des MP avec hyper extension des IPP avec légère flexion des IPD avec un coup de vent cubital, la dernière main de fakir main en poing avec pouce légèrement emprisonné.
Au niveau MI flexion de hanche + abduction légère, flexion de genou et varus équin du pied et hyper-extension du gros orteil peut y avoir creusement de la voûte plantaire et griffe des orteils.


33. bilan de l’akinésie.
Trouble de l’initiative et exécution du mouvement, les gestes vont être rares lents on constate qu’ils sont retardés dépars  et arrivée a des difficultés a réaliser des séquences cinétiques complexes et a réaliser 2 activités ensembles, il y a ralentissement puis disparition des réactions d’équilibration donc augmentation des risques de chutes, disparition des gestes liés à la parole il y a amimie (disparition des mimiques). Au niveau dans bilan d’akinésie  paramètre temps distance et nombre de mouvements ex ouverture fermeture du poing en 10 sec en comparatif bilatéral car prédominance d’un coté et avec kiné, ou test des marionnettes pour avant bras et claquer du pied, ou on prend une distance donnée le nombre de pas et la vitesse, évaluer le retard entre ordre et exécution.

34.bilan du tremblement.
Est un tremblement de repos ou bien dans les formes évoluées un tremblement d’attitude, est localisé aux extrémités forme compter fric au niveau des mains, au niveau des pieds frétillement, au niveau du maxillaire < de même qui disparaît à la parole, quand prête attention dessus diminution disparition quand sommeil, existe une cotation mais est juste une gène sociale.

35.bilan respi.
C’est un syndrome restrictif, conséquence de l’attitude du patient la cage thoracique est en fermeture, moins il y a de mouvement = +hypertonie sur muscles respi diaphragme compris = moins de course musculaire = moins ampliation :
Bilan : perimètres thoracique
Spiromètrie
Diminution du VRI VRE (enraidissement de la cage et le transverse étant plus faible problème expiration) aussi difficulté à la toux de plus ces patient sont plus fréquemment atteint  par les infections pulmonaire donc cummulation des syndromes obstructif et restrictif est une des raisons majeurs des décès chez les parkinsoniens.

36.bilan trophique.
Troubles vaso moteurs = œdème MI, troubles de la transpiration exagérée au niveau visage et main, amyotrophie.

37.troubles associés.
Hyper-sialorrhée (bavage) du déficit de déglutition.
Hyper-rhinorée (nez qui coule).
Petit larmoiement.
Hypotension orthostatique attention lors transfères de plus accentuée par le traitement médical.
Constipation du traitement, immobilisme, difficulté de marche arrive trop tard.
Existe des douleur de type d’impatience( ne sait pas où mettre ses MI) ou de fourmillement.
Troubles digestifs amaigrissement.
Trouble du sommeil.
Troubles sphinctérien urinaires (fuites pour 1/3).

38.bilan fonctionnel.
Difficultés croissantes pour tous les transfères voir devient grabataire.
Pour la marche ;
Est caractéristique est la conséquence de l’akinésie et de l’hypertonie. L’initiation de la marche est la première perturbée il y a un temps de latence il y a un petit piétinement dit enrayage cinétique. Au niveau du déplacement est en monobloc c'est à dire plus disiociation des ceinture, du balancement des bras accentue sa position caractéristique, le déplacement se fait sur la partie antérieur du pied plus de déroulement, a tendance a accélérer dans la marche cherche a rattraper son centre de gravité en avant c’est une démarche festinante(se ater en latin). Fait des petits pas. Est perturbé par tous les repères verticaux comme parfois près d’une personne c'est à dire repiétinne est décrit comme freesing, est aussi perturbé par les bruits vif(tel). L’arrêt le patient a tendance a partir en rétropulsion forme peu évolué réaction parachute repars en arrière et quand évolué chute. Difficulté à réaliser les demi-tour. Monte bien les escalier car monte les genou facilite la marche, et les marches sont des repères horizontaux qui sont facilitateurs, problème de descente car vide est angoissant et la gestion de la rampe en plus de la gestion des MI.
Perturbation des ajustements posturaux et d’équilibration.
Au niveau des MS dépendance (MIF mesure d’indépendance fonctionnelle, index de Bartel) dans la vie quotidienne.

Troubles de l’expression : de la voix, parle peu lentement sourde monotone du hypertonie des muscle phonatoires.
Troubles de l’écriture dite micro-graphie.
Profil psychologique : a cs de sa détérioration donc se mettent en marges se replis sur eux même sont plutôt  dépressif anxieux.


4.traitement.
rééduc :
But généraux ; Antalgique si besoin ; surveillance et maintenance de l’état orthopédie ; diminuer la rigidité ; la rééduc respi ; lutter contre ackinésie via activité physique ; activité fonctionnelle
principes : rééduc dynamique rythmée variée dans le sens de l’ouverture et le plus possible fonctionnel doit tenir compte de la fatigabilité adaptation a l’age du pt et au stade de la maladie et horaire prise médoc.
Rééduc en lune de miel : Essentiellement gymnique les objectifs seront l’assouplissement vertébral dans le sens extension et inclinaison la motricité des membres > dans sens de l’ouverture motricité des membres < dans extension travail de la marche et entretient respi les différents paramètres = amplitude max des mouvements la  coordination motrice vitesse d’exécution changement de rythme et apprentissage a percevoir différence entre contraction et relachemnt musculaire si besoin et les conseils d’hygiène de vie : éviter les fauteuils profonds, les oreillers, avoir une activité sportive, charges lourdes en bout de bras
En phase d’état : diminuer la rigidité ballottement cervical scap pelvien et membres , travail sur l’expi séance relaxation masso thérapie cervicale ballon de klein massage circu abdominal posture et mobilisation contre les attitudes vicieuses s’auto mobilisation auto posture travail motricité exo gymniques simplifiés travail de chaîne de kabat avec résistance modéré équilibre et coordination séquences de redressant transfère discosiation ceintures travail stabilisation insister sur les transfères fonctionnels boutonnage laçage  travail de la marche en ciblant un moyen facilitateur pour le démarrage (gestes starters) travail sur largeur longueur déroulement du pas rythme du pas de la marche travail sur le balancement des bras travail des demi-tours passage de portes ramassage d’objets travail de l’arrêt éviter rétro pulsion arrêt fente guide au niveau du tronc marche dans les escaliers ; travail respi inspi expi max avec accompagnement cage thoracique et étirement pectoral désencombrement, exo faciaux exo de diction travail écriture
Stade grabataire nursing cutané respi antalgie orthopédique verticalisation et marche si possible.

 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !