Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : OSTEOLOGIE
 
Aide Mémoire cours d'Ostéologie :

LE FEMUR


Os long, pair, non symétrique.
Il forme le squelette de la cuisse.
Il s'articule en haut avec l'os coxal et en bas avec le tibia et la patella (péroné).
En position anatomique, la tête fémorale est dirigée vers le haut, l'avant et le dedans.
Le fémur n'est pas rigoureusement vertical mais oblique en bas et en dedans. Il n'est pas rectiligne mais légèrement concave vers l'arrière.
Comme tous les os longs, le fémur possède une diaphyse et 2 épiphyses.
2- Diaphyse
2.1- Présentation
Oblique en bas et en dedans, La diaphyse est triangulaire en coupe transversale avec un sommet postérieur et une base antérieure. Elle possède donc 3 faces et 3 bords.
3 faces : antérieure, médiale et latérale
3 bords : postérieure, médiale et latérale

2.2- Face antérieure
Elle est convexe de haut en bas et transversalement. Les 3/4 supérieurs de cette face donnent insertion au vaste intermédiaire (anciennement crural). Sur le 1/4 inférieur on trouve des fibres isolées du vaste intermédiaire qui forment le muscle articulaire du genou (anciennement sous-crural).

2.3-  Face latérale
Elle se trouve entre les bords postérieur et latéral. Elle est légèrement convexe sur sa partie antérieure et légèrement concave sur sa partie postérieure. Ses 3/4 supérieurs donnent insertion au vaste intermédiaire.

2.4- Face médiale
Elle est située entre le bord postérieur et médiale. Elle est légèrement concave sur sa partie antérieure et concave sur sa partie postérieure. Elle est lisse, sans insertion et contre elle s'applique le vaste médiale.

2.5- Bords médiale et latéral
Ils sont situés à la jonction des faces correspondantes. Ces 2 bords donnent insertion dans la partie 3/4 supérieure au vaste intermédiaire.

2.6- Bord postérieur ou ligne âpre
La ligne âpre est formée de 2 crêtes verticales séparées par un sillon vertical intermédiaire.
Vers le bas, ces 2 crêtes s'éloignent et forment la bifurcation (ligne supracondylaire) de la ligne âpre qui se prolonge jusqu'aux condyles fémoraux correspondants sauf côté médiale où la bifurcation est séparée du condyle médiale par une petite dépression qui livre passage aux vaisseaux fémoraux puis par un tubercule supracondylaire.
Vers le haut, ces 2 crêtes s'écartent et contourne la diaphyse pour se terminer à la partie antérieur de l'épiphyse supérieur. A la partie postérieure de cette bifurcation s'ajoute une crête intermédiaire qui se dirige vers le petit trochanter. L'ensemble forme la trifurcation. La crête médiale (ligne spirale) contourne la face médiale de la diaphyse et se dirige vers l'avant, passe sous le petit trochanter et se termine au niveau du tubercule prétrochantinien situé en avant du petit trochanter. La crête moyenne (ligne pectinée) se dirige en haut et en dedans vers la face postérieure du petit trochanter. La crête latérale se dirige vers l'avant limite vers le bas la face latérale puis la face antérieure du grand trochanter et se termine au niveau du tubercule prétrochantérien.

La partie moyenne de ce bord correspond à la vraie ligne âpre. Elle est constituée de 2 crêtes verticales séparées par un sillon vertical.
La crête latérale donne insertion sur le versant latéral au muscle vaste latéral. Sur le sommet de cette crête, on trouve au 1/3 supérieur le muscle grand fessier et sur le 1/3 inférieur, on trouve le biceps fémoral chef court.
La crête médiale donne insertion sur le sommet et le versant médiale au muscle vaste médiale.
Dans le sillon, on trouve les adducteurs :
*     Le grand adducteur qui s'attache sur toute la hauteur de l'interstice suivant une direction oblique en bas et en dedans (de la crête latérale à la crête médiale).
*     Le court adducteur que l'on trouve en 2 faisceaux l'un au-dessus de l'autre en dedans du grand adducteur.
*     Le long adducteur que l'on trouve en dedans du court adducteur sur la moitié supérieure de l'interstice.
Bifurcation : sur la crête médiale (sommet et versant médiale ), on trouve le vaste médiale. Entre ces 2 crêtes, il existe une zone lisse osseuse triangulaire, la zone poplitée.
Trifurcation : la crête médiale donne insertion au vaste médiale, la ligne pectinée donne insertion au muscle pectiné et la crête latérale donne insertion sur le versant latéral au vaste latéral, sur le sommet le grand fessier qui s'arrête à la hauteur de la face postérieure du grand trochanter et sur le versant médiale déborde un peu le grand adducteur.



3- Epiphyse supérieure


Elle comporte 4 éléments :
*     Tête fémorale
*     Col fémoral
*     2 grandes tubérosités : petit et grand trochanter

3.1-     Tête fémorale
C'est une surface articulaire située sur la partie supérieure et médiale du col fémoral et de type sphéroïde. Sa forme est une portion de 2/3 de sphère pleine d'un diamètre de 4 à 5 cm.
Son cadran postéro-inférieur présente une fossette : fossette du ligament de la tête fémorale (anciennement ligament rond).
Elle regarde en haut, en avant, et en dedans. Elle est recouverte de cartilage sauf au niveau de la fossette.
Le cartilage est limité en dehors par 2 lignes courbes à concavité en dehors qui se rejoignent sur les faces antérieure et postérieure du col.

3.2- Le col fémoral
Il forme avec la diaphyse un angle cervico-diaphysaire d'environ 130° et avec le plan frontal un angle d'antéversion ou de déclinaison d'environ 15°.
Le col possède 2 faces (antérieure et postérieure) et 2 bords (supérieur et inférieur).

3.2.1- Face antérieure
Elle est limitée en dehors par la ligne intertrochantérique qui réunit les tubercules pretrochantinien et prétrochantérien. Sur cette ligne insertion de la capsule de l'articulation coxo-fémorale. On trouve aussi un ligament ilio-fémoral (plus latéral que la capsule). Sur le col se réfléchit (par-dessus la capsule) le muscle psoas-iliaque.

3.2.2- Face postérieure
Elle est limitée en dehors par la crête intertrochantérique. Elle présente à sa partie moyenne un sillon peu marqué qui suit une direction oblique en haut et en dehors. Ce sillon est marqué sur la face postérieure par le passage en appuyant de l'obturateur externe. Sur le bord médiale de ce sillon, insertion de la capsule coxo-fémorale (bord médiale du sillon = face médiale du grand trochanter).

3.2.3- Bords supérieur et inférieur
Le bord supérieur est concave vers le haut presque horizontal.
Le bord inférieur est concave vers le bas presque vertical.
Ces 2 bords sont croisés par l'insertion de la capsule coxo-fémorale.

3.3- Grand trochanter
Il est situé au sommet de l'angle cervico-diaphysaire. Il a la forme d'un cube (6 faces dont 5 à décrire).

3.3.1- Face latérale
Cette face sous-cutanée donne insertion au muscle moyen fessier. Elle est limitée en bas par la crête latérale de trifurcation où s'attache le vaste latéral.

3.3.2- Face antérieure
Limitée en bas et en dedans par la crête latérale de trifurcation, cette face donne insertion au muscle petit fessier et près du tubercule prétrochantirien, insertion du tendon récurant du muscle droit fémoral.

3.3.3- Face supérieure ou bord supérieur
Elle donne insertion au muscle piriforme (anciennement pyramidal du bassin).

3.3.4- Face médiale
Elle est globalement concave. Elle surplombe le col fémoral. A sa partie postérieure, on trouve une fossette : fosse trochantérique, située au sommet du sillon de la face postérieure du col et qui donne insertion au tendon du muscle obturateur externe.
Au-dessus et en avant de cette fosse, on trouve l'insertion par tendon commun des muscles obturateur interne, jumeau supérieur et jumeau inférieur.
En dedans de la fosse insertion du ligament ischio-fémoral.

3.3.5- Face postérieure
Elle est globalement convexe sans insertion, limitée en dedans par la crête intertrochantérique qui réunit petit et grand trochanter en arrière et présente à sa partie moyenne un tubercule qui donne insertion au muscle carré fémoral.


3.4- Petit trochanter
Il a une forme tronconique à base fémorale, il est situé dans l'angle cervico-diaphysaire et en arrière du plan du col fémoral, et donne insertion au tendon commun des muscles psoas et iliaque.
En avant du petit trochanter, petite dépression prétrochantinienne où se trouve l'insertion du ligament pubo-fémoral.



4- Epiphyse inférieure

Volumineuse, aplatie d'avant en arrière, elle présente un segment de transition entre diaphyse et épiphyse avec en arrière la surface poplitée et la continuité des faces de la diaphyse. En avant, on trouve une surface articulaire, la surface patellaire (anciennement trochlée). En arrière, on observe les condyles fémoraux (médiale et latéral) qui saillent en arrière et sur les côtés et qui sont séparés par l'échancrure intercondylaire.

4.1 - Surface patellaire
Située à la face antérieure de l'extrémité inférieure du fémur, cette surface articulaire est de type ginglyme.
Forme : portion de poulie avec 2 joues (médiale et latérale) séparée par une gorge antéro-postérieure médiane.
La joue latérale est plus large plus saillante et plus haute que la joue médiale. Chaque joue est convexe dans son ensemble (de haut en bas et transversalement). L'ensemble est recouvert (2 joues + gorge) de cartilage, il répond à une surface articulaire de la face postérieure de la patella.
Au-dessus de cette surface, on trouve la fosse supra-patéllaire (dépression) (anciennement sus-trochléenne).
La gorge se prolonge vers l'arrière par l'échancrure intercondylaire (où la patella se loge si flexion du genou > 90°)

4.2 - Condyles
Ils sont situés à la face postérieure et saillent nettement vers l'arrière.
Il existe 2 condyles séparés par une échancrure. Le condyle médiale est plus déjeté en dedans, il est aussi plus haut, plus large et plus long que le condyle latéral.

Chaque condyle est cuboïde, 6 faces dont 5 à définir : face inférieure, face postérieure, face ou bord supérieur, face axiale (médiale), face cutanée (face latérale).

4.2.1 - Faces inférieure et postérieure
Ces 2 faces se prolongent l'une de l'autre sans discontinuité, elles sont articulaires et décrivent une courbe spirale dont le rayon décroît d'avant en arrière.
Les 2 condyles sont globalement convexes : face inférieure convexe d'avant en arrière et transversalement et pour face postérieure convexe de haut en bas et transversalement.
L'ensemble est recouvert de cartilage, regarde vers le bas et l'arrière et répond aux surfaces articulaires du tibia et aux ménisques.
Il existe un rail intercondylo-trochléen i.e. petite dépression qui "sépare" le cartilage de la surface patellaire du cartilage de la face inférieure du condyle de part et d'autres de l'échancrure intercondylaire.

4.2.2 - Face supérieure
Les 2 condyles ont des faces supérieures réduites (= bords) et présentent une crête en forme d'accent circonflexe. Ces crêtes donnent insertion au muscle gastroc-némien (anciennement jumeaux interne et externe) : 1 chef médiale pour condyle médiale et 1 chef latéral pour condyle latéral.
Pour le condyle latéral, on trouve médialement le muscle plantaire.

4.2.3 - Faces médiale et latérale
Faces axiales :
Elles bordent l'échancrure intercondylaire et sont dirigées vers l'axe du fémur.
*     Condyle latéral face médiale
Insertion du ligament croisé antérieur (anciennement ligament antéro-externe)

- Ostéologie du tronc -
- Ostéologie du membre supérieur -
- Ostéologie du membre inférieur -
- Ostéologie de la main -
- Ostéologie du pied -
 
 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !