Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : OSTEOLOGIE
 
Aide Mémoire cours d'Ostéologie :

LE TIBIA

Os long, pair, non symétrie
Il s'articule latéralement avec la fibula (anciennement péroné). Ces 2 os constituent le squelette de la jambe.
N.B : jambe = cruris
segment jambier segment crural mais anciennement crural = cuisse
Il s'articule en haut avec le fémur pour former l'articulation fémoro-tibiale qui appartient à l'articulation du genou (articulations fémoro-tibiale et fémoro-patellaire).
Il s'articule en bas avec le talus (un des os du tarse) pour former l'articulation talo-crurale (articulation de la cheville).
On oriente vers le haut la plus grosse extrémité, vers l'avant la tubérosité tibiale et vers le dedans la malléole tibiale.
On lui décrit une diaphyse et 2 épiphyses.


2- Diaphyse
Large à sa partie supérieure, elle se réduit progressivement vers le bas.
Elle est triangulaire à la coupe transversale à base postérieure.
3 faces : médiale, latérale et postérieur
3 bords : antérieur, médiale, latéral

2.1-     Face latérale
Située entre les bords antérieur et latéral.
En haut, elle regarde franchement dehors et est un peu creuse. Vers le bas, elle devient convexe et regarde vers l'avant.
•     2/3 supérieur : insertion du tibial antérieur (anciennement jambier antérieur)
•     1/3 inférieur : lisse et contre lui glissent les tendons du groupe musculaire antérieur de la jambe.
Ces tendons sont de dedans en dehors : tibial antérieur
long extenseur de l'hallux
long extenseur des orteils

2.2- Face médiale
Située entre les bords antérieur et médial
Légèrement convexe et sous-cutanée
Insertions vers le haut le long du bord antérieur, les 3 muscles de la patte d'oie :
- Sartorius, le long du bord
- Gracile, en arrière et sur la partie haute du sartorius
- Semi-tendineux, en arrière et sur la partie inférieure du sartorius
A la même hauteur, en arrière de la patte d'oie, du côté du bord médiale : insertion du ligament collatéral tibial du genou.

2.3- Face postérieure
Située entre les bords médiale et latéral
Elle regarde vers l'arrière.
Large en haut, étroit en bas
1/3 supérieur : crête oblique en bas et en dedans, du bord latéral de l'épiphyse supérieure vers le bord médiale à la jonction 1/3 supérieur 2/3 inférieurs (anciennement ligne oblique du tibia).
Insertion sur la 1/2 inférieure de la crête : soléaire
Elle limite vers le bas une zone triangulaire où s'attache le muscle poplité.
Le reste de cette face est divisé en 2 champs par une crête médiane plus ou moins marquée :
- Champ latéral, insertion du tibial postérieur (anciennement jambier postérieur)
- Champ médiale, insertion du long fléchisseur des orteils (anciennement fléchisseur commun des orteils)

2.4- Bord antérieur ou crête tibiale
Il est bien marqué et situé entre les faces latérale et médiale.
Il est en forme de S italique avec en haut une concavité en dehors et en bas une concavité en dedans.
Il s’étend de la tubérosité tibiale en haut au bord antérieur de la malléole tibiale en bas.

2.5- Bord latéral
Il est assez bien marqué et situé entre les faces latérale et postérieure.
Il donne insertion au ligament interosseux tibio-fibulaire pour solidariser les 2 os.
Vers le bas, on trouve une bifurcation pour limiter une surface triangulaire à base inférieure. Cette surface est l’incisure fibulaire du tibia, elle est dépourvue de cartilage et répond à une surface identique de l’extrémité inférieure de la fibula. Cette surface est relativement plane.

2.6- Bord médial
Peu marqué, il est situé à la jonction des faces médiale et postérieure.
Sa partie moyenne donne insertion au muscle soléaire.



3- Extrémité supérieure
Elle est volumineuse, allongée transversalement et formée par 2 masses osseuses qui saillent nettement vers l’arrière, les condyles du tibia ou tubérosités tibiales avec un condyle médial et un condyle latéral.
Elle est globalement de forme pyramidale à base supérieure.
On lui décrit 5 faces : supérieure, médiale, latérale, antérieure, postérieure.

3.1- Face supérieure
La face supérieure ou plateau tibial présente 2 surfaces articulaires médiale et latérale séparées par une zone centrale non articulaire, l’espace intercondylaire.
•    Surfaces articulaires du tibia (anciennement glènes tibiales).
Elles sont situées sur la face supérieure à l’extrémité supérieure du tibia.
Type articulaire : ellipsoïde
Elles répondent à l’extrémité inférieure du tibia plus précisément aux condyles fémoraux (faces inférieures en rectitude ou faces postérieures en flexion) et aux ménisques.
Forme : ovalaire à grand axe convergeant vers l’avant.
La surface médiale est plus allongée d’avant en arrière et plus étroite transversalement que la surface latérale (moyen mémotechnique : CITROEN).
La surface médiale est légèrement concave dans son ensemble alors que la surface latérale de forme plus arrondie est plane ou légèrement concave transversalement et plane ou légèrement convexe d’avant en arrière.
Chaque surface articulaire est recouverte de cartilage et ce cartilage déborde à la partie centrale de l’éminence intercondylaire (2 épines intercondylaires).
•    Zone centrale non articulaire.
La partie centrale ou éminence intercondylaire (anciennement massif tibial) est formée de 2 tubérosités intercondylaires (anciennement épines tibiales) séparées par un sillon sagittal.
En avant de cette éminence, on trouve une surface nommée espace intercondylaire antérieur. Il est triangulaire à base antérieure et légèrement oblique en bas et en avant : pente tibiale (7° environ / horizontal).
La surface intercondylaire antérieure (anciennement surface préspinale) donne insertion d’avant en arrière :
- capsule
- corne antérieure du ménisque médial près de la surface articulaire médiale
- ligament croisé antérieur
- corne antérieure du ménisque latéral près de la surface articulaire latérale
En arrière de l’éminence, on trouve une surface triangulaire à base postérieure, la surface intercondylaire postérieure (anciennement surface rétrospinale).
Cette surface donne insertion d’avant en arrière :
- corne postérieure du ménisque latéral
- corne postérieure du ménisque médial
- ligament croisé postérieur
En ce qui concerne la capsule, soit elle franchit la surface intercondylaire postérieure en arrière, soit elle passe en avant du ligament croisé postérieur et s’attache sur la surface intercondylaire postérieure, soit elle remonte vers la surface intercondylaire antérieure en englobant le ligament croisé antérieur.


3.2- Face antérieure
C’est une surface triangulaire à base supérieure dont le sommet est occupé par la tubérosité du tibia.
Sur la moitié inférieure de cette tubérosité s’insère le ligament patellaire (anciennement ligament rotulien).
Sur la moitié supérieure de cette tubérosité s’insère une bourse séreuse qui s’interpose entre la face profonde du ligament et l’os afin d’éviter les frottements.
En partant de la tubérosité et en allant vers le haut, on observe 2 crêtes bien marquées :
- crête latérale oblique en haut et en dehors
- crête médiale oblique en haut et en dedans
Ces 2 crêtes donnent insertion à des expansions directes et croisées des vastes médial et latéral.

Au sommet de la crête latérale, on trouve le tubercule infracondylaire (anciennement tubercule de Gerdy) sur lequel s’insère le tractus ilio-tibial et la terminaison du TFL.

3.3- Face postérieure
On observe la saillie des 2 condyles médial et latéral séparés par une petite dépression centrale.
•    Partie supéro-latérale de cette face
Surface articulaire : surface fibulaire du tibia située à la jonction des faces postérieure et latérale de l’extrémité supérieure du tibia.
Type : synoviale plane
Forme : circulaire
Elle est recouverte de cartilage, elle regarde en bas, en arrière et en dehors et elle répond à la surface articulaire de la tête fibulaire.
•    Partie supéro-médiale
Insertion du tendon direct du semi-membraneux
•    Partie centrale
Dans la dépression, en haut, insertion débordante du ligament croisé postérieur
•    Partie inférieure
Débordement de l’insertion du muscle poplité

3.4- Face latérale
Réduite, elle présente plusieurs insertions secondaires qui sont d’arrière en avant :
- expansion du biceps fémoral
- expansion du long fibulaire (anciennement long péronier latéral)
- expansion du long extenseur des orteils (anciennement long extenseur commun)
- expansion du tibial antérieur (anciennement jambier antérieur)
A la partie postérieure, on trouve la surface articulaire fibulaire du tibia.

3.5- Face médiale
On observe un sillon horizontal allongé d’arrière en avant : sillon infra-marginal (sous la marge du tibia) dans lequel glisse le tendon réfléchi du semi-membraneux et qui s’attache à la partie antérieure de ce sillon.


4- Extrémité inférieure
C’est le pilon tibial. Elle est volumineuse. Elle est plus large en haut qu’en bas et est de forme pyramidale à base quadrangulaire.
Elle présente 5 faces : antérieure, postérieure, médiale, latérale et inférieure.

4.1- Face antérieure
Elle prolonge vers le bas la face latérale de la diaphyse et elle est convexe globalement.
Le long de son bord inférieur, s’insère la capsule de l’articulation talo-crurale (cheville).
Contre cette face passent des tendons qui sont de dedans en dehors :
- tibial antérieur
- long extenseur de l’hallux
- long extenseur des orteils

4.2- Face postérieure
Elle prolonge vers le bas la face postérieure de la diaphyse.
Elle est plus large en bas qu’en haut.
On observe 3 sillons plus ou moins marqués :
- sillon médial, le plus marqué, il déborde sur le bord postérieur de la malléole tibiale et livre passage au tendon du tibial postérieur
- sillon médian, oblique en bas et en dedans, moins marqué, il livre passage au tendon du long fléchisseur des orteils
- sillon latéral, peu marqué, il livre passage au tendon du long fléchisseur de l’hallux

4.3- Face latérale
Elle est délimitée par la bifurcation du bord latéral : incisure fibulaire du tibia.
Elle est triangulaire à base inférieure et dépourvue de cartilage.
Elle répond à une partie de la face médiale de l’extrémité inférieure de la fibula et donne éventuellement insertion au ligament tibio-fibulaire interosseux.

4.4- Face médiale
Elle prolonge vers le bas la face médiale de la diaphyse et est globalement convexe.
On trouve en bas la malléole médiale ou tibiale.
La malléole tibiale est un processus osseux, volumineux qui saille nettement vers le bas.
Elle est de forme triangulaire à sommet inférieur dans le plan sagittal.
On lui décrit 2 faces (latérale et médiale), 2 bords (antérieur et postérieur) et un sommet inférieur.
•    Face médiale
Elle est globalement convexe, sous-cutanée et prolonge vers le bas la face médiale du pilon tibial.
•    Face latérale
Elle présente une surface articulaire de forme triangulaire à base antérieure et plane ou légèrement concave.
Elle répond à une surface articulaire de la face médiale du corps du talus : surface articulaire de la malléole tibiale.
•    Bord antérieur
Il est oblique en bas et en arrière.
Il donne insertion à la capsule de l’articulation talo-crurale et du ligament tibio-talaire antérieur (plan profond du ligament collatéral tibial de la cheville).
Sur le plan superficiel de ce ligament, on trouve le ligament deltoïdien ou tibio-scapho-gléno-sustentaculaire.
•    Bord postérieur
Il est oblique en bas et en avant.
C’est le bord sur lequel se prolonge le sillon du tibial postérieur.
•    Sommet
Il est bituberculeux séparé par une dépression.
Le tubercule antérieur est plus marqué et plus volumineux.
Dans la dépression s’insère le ligament tibio-talaire postérieur (faisceau postérieur du ligament collatéral tibial de la cheville).

4.5- Face inférieure
On y trouve une surface articulaire plus large en avant qu’en arrière (trapèze à base antérieure).
Elle est divisée en 2 jougs par un sillon médian antéro-postérieur.
Chaque joug est concave d’avant en arrière et transversalement.
Elle regarde en bas et en avant, car le bord postérieur plus bas que le bord antérieur du pilon tibial.
Elle est recouverte de cartilage et répond à la face supérieure du corps du talus.
La partie médiale de cette surface articulaire se prolonge sans discontinuité avec la surface articulaire de la malléole tibiale.
Le bord postérieur qui descend plus bas est appelé 3ème malléole de Destot.

- Ostéologie du tronc -
- Ostéologie du membre supérieur -
- Ostéologie du membre inférieur -
- Ostéologie de la main -
- Ostéologie du pied -
 
 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !