Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : OSTEOLOGIE
 
Aide Mémoire cours d'Ostéologie :

L'HUMERUS

Os long pair, long, non symétrique qui forme le squelette du bras, s’articule en haut avec la scapula, en bas avec l’ulna (le cubitus) mais pas de contact  franc avec le radius. Comme tous les os long: deux épiphyses et une diaphyse. La diaphyse est triangulaire à la coupe, à sa  partie inférieur, à sommet antérieur d’où trois faces et trois bords.

I. La diaphyse 
A. La face médiale
Limitée par les bords antérieur et médial. Son quart supérieure présente le sillon bicipitale (vertical), qui prolonge vers le bas le sillon intertubérositaire, il livre passage au chef long du biceps brachial. Le sillon présente trois insertions qui sont de dehors en dedans:
-le grand pectoral sur la lèvre latérale du sillon ( qui correspond au bord antérieure)
-le grand dorsal, dans le fond du sillon
- le grand rond, sur le bord interne du sillon (qui prolonge vers le bas le tubercule mineur).
Le tendon du chef long du biceps passe entre le grand pectoral qui est situé en avant et le grand dorsal en arrière.
Le quart sous jacent de cette face donne insertion près du bord médial au muscle coraco-brachial au niveau d’une emprunte ovalaire à grand axe vertical.
La moitié inférieur de cette face donne insertion au muscle brachial qui remonte en haut en pointe entre le bord antérieure et le coraco-brachial.

B. La face latérale
Limité par le bord antérieur et latéral, son quart supérieur ne présente pas d’insertion, correspond à une bourse séreuse  qui s’interpose entre cette face latérale et la face profonde du deltoïde. Le quart sous jacent présente une crête oblique en bas et en avant qui part du bord latérale et rejoint le bord antérieur à sa partie moyenne. Cette crête forme un V, qu’on appelle la tubérosité deltoidienne. La crète donne insertion au faisceau postérieur du deltoïde, la branche antérieure du V donne insertion au faisceau antérieur du deltoïde. Entre les deux branches du V, on a l’insertion du faisceau moyen du deltoïde. Au dessous de la crète on trouve un sillon appelé la fausse goutière de torsion.
La moitié inférieur de cette face donne insertion au muscle brachial.

C. La face postérieur
Limité par les bords latéral et médial, légèrement convexe transversalement. Son tiers moyen présente un sillon qu’on appelle le sillon radial qui livre passage au nerf radial et aux vaisseaux brachiaux profonds. Au desssus de ce sillon le long du bord latéral, insertion du muscle vaste latéral (un des chefs du triceps brachial). Au dessous on trouve l’insertion du vaste médiale.

D. Le bord antérieur
Situé à la jonction des faces latérale et médiale, bien marqué, son quart supérieure correspond au bord latéral du sillon bicipital et donne insertion au grand pectoral. Le quart sous jacent correspond à la branche antérieure du V et donne insertion au chef antérieure du muscle deltoïde. La moitié inférieur donne insertion au muscle brachial.
Ce bord prend naissance sur le tubercule majeur et se bifurque à sa partie inférieur en limitant la fosse coronoïdienne.

E. Le bord médial
Jonction des faces postérieure et médiale, bien marquée dans sa partie inférieure et donne insertion au septum intermusculaire médial.

F. Le bord latéral
Jonction de la face postérieur et latéral, bien marquée dans sa face inférieur qui donne insertion au septum intermusculaire latéral.  En avant du septum, partie inférieur,  il donne insertion au muscle brachio radial. En dessous de cet insertion (juste au dessus de l’épicondyle latéral) on a le long extenseur radial du carpe.



II. Extémité supérieure
Présente quatre parties: le col , la tête, puis deux tubérosité: le tubercule majeur (trochiter) et le tubercule mineur (trochin).
A. La tête huméral
Représente le tiers d’une sphère pleine de 3 à 4 cm de diamètre. Surface articulaire de type sphéroide, regarde en haut en arrière et en dedans, il existe un angle cervico-diaphysaire de 130°. Elle est recouverte de cartilage qui est limté en dehors par une zone rugueuse qu’on appelle le col anatomique.(Ne pas confondre le col anatomique et le col chirurgical.). Le col est situé sur un plan oblique en bas et en dedans, et siué à 45° par rapport à l’horizontal. Le bord latérale donne insertion à la capsule de l’articulation scapulo-huméral. Le bord médiale forme une encoche appelé supra-tuberculaire (au dessus  du tubercule mineur) Elle répond à la cavité glénoïdal de la scapula et au bourelet glénoïdal.

B. Le tubercule majeur
C’est la partie la plus latérale de l’extrémité supérieure, vers le bas elle se prolonge par la face latérale de la diaphyse, qui correspond à la bourse séreuse qui s’intercale entre le tubercule majeur et la face profonde du deltoïde.
Bord antérieur bien marqué qui limite en dehors le sillon intertuberculaire et se prolonge vers le bas par le bord antérieur de la diaphyse. Dans ce sillon on retrouve le biceps huméral, d’un bord à l’autre du sillon, s’attache un ligament huméral transverse ce qui forme le tunel ostéo-fibreux.
La partie supérieure présente trois facettes:
-La facette supérieure qui donne insertion au muscle supra-épineux et le ligament coraco-huméral dans sa partie médiale.
-La facette postéro-supérieur, insertion du muscle infra-épineux.
-La facette postéro-inférieur, insertion du muscle petit rond.

C. Le tubercule mineur
Situé à la partie antérieure de l’extrémité supérieure de forme conconique à base supérieure, présente une facette supérieure qui donne insertion au muscle sub-scapulaire. Vers le bas, il se prolonge par une crête qui forme le bord antérieure du sillon bicipital, en dehors le sillon intertuberculaire. Le long du bord médiale, insertion des ligaments gléno-huméraux (faisceaux moyen et inférieur). Au dessus du tubercule mineur le ligament coraco-huméral (faisceau inférieur).

III. Extrémité inférieure
C’est ce qu’on appelle la palette huméral, elle est déjetté vers l’avant et forme un angle de 45° par rapport  à l’axe de la diaphyse. Elle présente vers le bas une partie central articulaire de dedans en dehors la trochlée huméral, puis une zone réduite le capitulo-trochléaire puis le capitulum.
Au desssus de la trochlée, la fossette coronnoïdienne en avant et olécranienne en arrière. De part et d’autre de la surface articulaire, l’épicondyle médial et latéral. 

A. La zone central articulaire
En dedans, la trochlée, de type ginglyme, en forme de poulie pleine, à grand axe oblique en bas et en dedans, séparée en deux joues (latérale et médiale) par un sillon antéro-postérieur. La joue médiale est plus saillante et plus large. Elle va d’avant en arrière et a un débattement angulaire de 330°. L’ensemble est recouvert de cartillage et répond à l’incisure trocléaire de l’ulna. Le sillon médian est en forme de spirale et ne reste pas dans son plan.
En dehors, le capitulum qui est une portion de sphère pleine de 1cm, dirigé vers l’avant et le bas, n’existant que sur la face antérieure de la palette et a un débattement de 180°, de type sphéroide, et correspondant à la fossette de la tête radiale. Au dessus du capitulum une dépression appelée fossette supra capitulaire.
Entre capitulum et trochlée, on décrit une zone réduite de forme de tronc de cone à base médiale et répond à une partie de la face supérieure de la tête radiale, appelé le biseau radial (rebord médiale de la tête radial).

B. Les épicondyles
L’épicondyle médial ( l’épitrochlée) est plus haut et plus saillant, situé au dessus et en dedans de la trochlée humérale, on lui décrit une face antérieure où se fixent les muscles épicondyliens médiaux,
-Près de la trochlée on trouve le ligament collatéral médial du coude et de la capsule
-Médialement on trouve le muscle rond pronateur.
-Au dessous et en dedans du collatéral on trouve de dehors en dedans le muscle fléchisseur superficiel des doigts, le fléchisseur radial du carpe (grand palmaire), le muscle long palmaire (le petit palmaire) qui est un muscle inconstant et le fléchisseur ulnaire du carpe (cubital antérieur).
Face postérieure, présente un sillon vertical, le sillon ulnaire qui livre passage au nerf ulnaire.

L’épicondyle latérale (épicondyle) est peu volumineux, situé en dehors du capitulum et donne au insertion au muscles épicondyliens latéraux:
-Face postérieure le muscle anconé
-Face antérieure et supérieure le muscle court extenseur radial du carpe
-Face antérieure, partie inférieure on trouve de dedans en dehors le ligament collatéral latérale du coude, puis le muscle supinateur (court supinateur), puis le muscle extenseur des doigts, l’extenseur du cinquième doigt puis l’extenseur ulnaire du tarse (cubital postérieur).

- Ostéologie du tronc -
- Ostéologie du membre supérieur -
- Ostéologie du membre inférieur -
- Ostéologie de la main -
- Ostéologie du pied -
 
 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !