Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : PHYSIOLOGIE
 
Aide Mémoire cours de Physiologie :

LA PEAU

La peau est une membrane souple et épaisse imperméable à l’eau. Epaisseur de 0,5 0 2 mm. Elle peut être plissée ou sillonnée. Elle recouvre tout le corps et au niveau des orifices naturels (bouche, anus, vagin), cette peau se continue par une muqueuse.
La peau est constituée de trois couches :
-    l’épiderme : cellules épithéliales, constitué de cellules aplaties,
-    le derme : tissus conjonctif fibreux et élastique ou circule nerfs et vaisseaux,
-    l’hypoderme,

1.    L’épiderme :
a)    La partie superficielle :
Elle est imperméable, faite de cellules aplaties et superposées. Ce sont des cellules mortes et cornées. Quand cette corne et très épaisse, nous avons des callosités au niveau des paumes et des pieds.
Cette peau s’use par le frottement ou l’exfoliation (ce sont les pellicules), les acariens mangent les peaux mortes.

b)    La partie profonde :
Elle est vivante et sensible, elle est plus ou moins pigmentée. C’est dans cette partie que les cellules se multiplient et se mettent en strats et poussés vers la surface. L’épiderme se régénère de la profondeur vers la surface.
Il y a des organes cornets : ongles, poils, cheveux, ce sont les organes phanère, il porte également des organes sécréteurs : les glandes sébacées qui sécrètent le sébum et les glandes sudoripares qui donnent la sueur. Cette sueur s’écoule par les pores.

2.    Le derme :
Il est situé en dessous de l’épiderme, c’est un tissu conjonctif dense de soutien avec des fibres collagènes, avec des vaisseaux sanguins, des terminaisons nerveuses et du tissu élastique.
La ligne de contact entre le derme et l’épiderme n’est pas plane. Il y a des saillies du derme dans l’épiderme (papilles dermiques). Ce sont des pelletons capillaires, des corpuscules de tact ou sensoriels.
Les poils descendent dans l’épiderme et le derme. A la base des poils se trouvent les muscles horripilateurs. Sous le derme, nous avons l’hypoderme.
3.    L’hypoderme :
Il est constitué de tissu graisseux (lard) ; il y a ensuite du tissu conjonctif qui entoure les organes et les muscles. Nous avons aussi des récepteurs sensoriels cutanés :
-    soit des arborisations nerveuses situées dans l’épiderme, dont les extrémités capte l’info (sensitif),
-    soit des corpuscules logés dans le derme, en forme de massue ou de disque ; nous parlons de corpuscule, il en part un filet complémentaire nerveux qui transmet l’info,

Les récepteurs sont spécialisés (froid, chaud, tact, douleur, forme) sont de façon inégale dans tout le corps.


4.    Fonctions de la peau :
Première notion :
la peau réalise une interface entre le corps humain et le milieu extérieur. Elle a donc une fonction de protection, de renseignement, et d’échanges. Elle est le reflet de ce qui se passe dans notre corps.
-    protection,
-    renseignement,
-    échanges,

a)    La protection :
Elle se fait contre tous les types d’agresseur.
(1)    Vis à vis de des agents physiques.,
-    chocs : déformation car la peau est élastique, donc amortie pour la peau. Les capteurs captent l’information et selon l’endroit, la force, la nature, la douleur est  plus ou moins important. La peau cicatrise en plusieurs jours.
-    La température : chaud ou froid, quand il fait chaud, la peau transpire, vasodilatation. Quand il fait froid, il y a une vasocontraction, protection par le tissus adipeux, frissons, poils qui s’hérissent ,
-    Radiation solaire , les UV permettent la synthèse de la vitamine D, il y a aussi la radiation gamma (rayon X),
-    L’eau,
-    Les gazs,

(2)    Vis à vis des agents chimiques :
-    acides, la peau est brûlée au contact de l’acide, il faut laver abondamment avec de l’eau.
(3)    Vis à vis des microbes et parasites :
Les microbes aident à la défense de la peau, ils s’opposent au développement des autres microbes. La peau est très bien vascularisée.

Il y a un aliment qui permet à la peau de se régénérer et la cicatrisation : le sucre.

b)    Le renseignement :
Elle représente l’organe sensoriel, la peau est une mosaïque de points ayant une fonction sensoriel spécialisé avec une représentation variable :
-    forme         doigts,
-    chaleur         dos de la main,

c)    Les échanges :
La peau est perméable à l’eau, elle possède des pores et des glandes.
L’excrétion :
La sueur, le sébum : tous les jours, la peau rejète 1 litre de sueur, avec 5 g de sel et 1 g d’urée. La sueur soulage le travail des reins. Cela permet de régulariser le milieu intérieur. Elle permet aussi de garder la souplesse de la peau et contre l’échauffement de celle-ci.

La peau rejète également des odeurs, des gazs,

L’absorption :

La respiration :
Elle prend de l’oxygène et rejette du dioxyde de carbone. Chez l’homme la respiration cutanée est 100 fois plus faible que la respiration pulmonaire (18 fois / minute).

Les notions générales :
L’hygiène :
Pour accomplir ces fonctions la peau doit être maintenue propre et libre. Il faut la laver régulièrement sur la plus grande surface cutanée possible avec des produits non agressif.
Libre veut dire qu(il faut éviter tous les vêtements qui la serre, elle doit respirer, il faut qu’il y ait des échanges.
Le coton est le textile le mieux supporté

La peau est l’intermédiaire entre le soignant et le malade :
Il faut faire attention, il ne faut pas la traumatisée par des manœuvres brusques, serrées, et chauffantes. Il faut utiliser au mieux son élasticité, travailler de préférence avec du tacl ou de l’huile


II LES ECHANGES AU NIVEAU DE LA PEAU :
Au niveau de la peau, il existe une absorption, une respiration et une excrétion.
Les différentes substances absorbées par la peau sont la trinitrine, les œstrogènes, la nicotine, les gels, les crèmes, les pommades, les anesthésiants, les corticoïdes.

La respiration au niveau de la peau est cent fois plus faible que la respiration pulmonaire.

Les excrétions sont constituées par le sébum, les gaz, la sueur : en moyenne sont éliminés par jour un litre de sueur avec un gramme de sel et cinq grammes d’urée.
L’élimination d’urée soulage le rein.
La sueur lutte contre l’échauffement excessif, lave la peau et donne la souplesse et la sensibilité à la peau.
Les odeurs sont provoquées par la présence de gaz provenant de phéromones. Ces gaz sont des messages chimiques étudiés et connus dans l’espèce animale (abeille, chien, porc…).

Notions générales d’hygiène de la peau :
L’état de la peau est le reflet de l’état de l’équilibre général.
Le tabac et les hormones accélèrent le vieillissement de la peau.
En cas de coupure, il faut effectuer un lavage et utiliser des antiseptiques doux. Nous mettons ensuite un pansement stérile.
La peau peut être protégée par la présence de gants. Dans tous les cas, la peau doit rester propre. Elle doit être relativement libre et le tissu le mieux supporté est le coton.
En kinésithérapie, la peau est l’intermédiaire obligatoire entre le soignant et le malade. Il faut amadouer la peau, la chauffer en douceur et prendre son temps.

III CONCLUSION :
La peau doit être respectée plus particulièrement dans des cas tels qu’en présence de nouveaux nés, de vieillards, et de personnes ayant eu un retrait de plâtre.

 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !