Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : PHYSIOLOGIE
 
Aide Mémoire cours de Physiologie :

L'AUDITION ET L'EQUILIBRE


L'oreille contient les appareils de l'audition et de l'équilibre.
L'oreille interne est contenue dans une zone de l'os temporal appelé labyrinthe osseux.
Elle est constituée de l'organe vestibulaire de l'équilibre et de l'organe cochléaire de l'audition.
I) L'appareil de l'audition.

1.1. Anatomie.

1.1.1. Oreille externe.

Elle comprend le pavillon de l'oreille ou auricule et le conduit auditif externe.
Le pavillon de l'oreille est situé en arrière de l'articulation temporo-maxillaire et en avant de la région mastoïdienne.
Il est constitué d'un fibrocartilage, de ligaments, de muscles et d'un revêtement cutané.
Le conduit auditif externe, il mesure entre 2,5 et 3,5 cm, il est oblique en bas dedans, sa portion externe est constitué d'une charpente fibreuse et cartilagineuse, sa portion interne est osseuse, il est entièrement recouvert par un prolongement de la peau du pavillon de l'oreille.

1.1.2. Le tympan.

La membrane du tympan sépare l'oreille externe de l'oreille moyenne.
Son diamètre est d'environ 1 cm, sa face externe est grise et elle a une forme concave car elle adhère au marteau sur sa face interne qui l'attire vers l'intérieur.
Le tympan est un récepteur de pression, il reçoit les variations de pression en fonction de la fréquence de la voie.

1.1.3. L'oreille moyenne.

C'est une cavité contenant de l'air qui fait 2 à 5 mm de large et entre 7 et 15 mm de haut.
Sa zone interne est en contact avec l'oreille interne, on y trouve en haut une zone appelée promontoire qui est l'éminence de la cochlée dans l'oreille moyenne, en bas on trouve la fenêtre ronde qui est en contact avec l'extrémité inférieure du limaçon.

L'oreille moyenne est formée de 3 parties :
- la caisse du tympan, elle est traversée par la chaîne des osselets qui vont du tympan à la fenêtre vestibulaire. Cette chaîne est constituée du marteau de l'enclume et de l'étrier.
Le marteau est contre le tympan et l'étrier est contre la fenêtre vestibulaire.
Les osselets sont réunit entre eux par des articulations et ils sont reliés aux parois de la caisse du tympan par des ligaments

- la trompe d'eustache, elle met en communication l'oreille moyenne et le rhino-pharynx, elle s'ouvre pendant la déglutition et permet l'équilibrage des pressions de chaque coté de la membrane du tympan.

- les cavités mastoïdiennes, ce sont des prolongements de la caisse du tympan creusées dans la portion mastoïdienne de l'os temporal, elles sont remplies d'air.

1.1.4. L'oreille interne.

Elle comprend 3 parties :

- la cochlée en avant, appelée aussi limaçon ou labyrinthe membraneux, elle se compose d'un canal en spiral constitué de 2,5 spires enroulées autour d'un cône appelé columelle.
A la face interne de la membrane du labyrinthe se trouve l'organe spiral de Corti constitué de 16 000 cellules auditives.
Le canal cochléaire est rempli d'un liquide appelé endolymphe.
Le labyrinthe membraneux est contenu dans le labyrinthe osseux.

- le vestibule au milieu
- les canaux semi-circulaire en haut et en arrière

1.1.5. Les voies auditives.

Les cellules auditives se trouvent dans l'oreille interne au niveau de la cochlée dans l'organe de Corti.
Les fibres auditives qui partent de ces cellules sont regroupées dans la portion cochléaire du 8ème nerf crânien.
Le nerf crânien pénètre ensuite dans le tronc cérébral puis se dirige vers le plancher du 4ème ventricule, où il y a une synapse, puis le 2ème neurone se dirige vers le centre auditif qui est dans le cortex temporal.


1.2. Le mécanisme de l'audition.

Le pavillon de l'oreille reçoit les sons, il les dirige vers le conduit auditif qui agit comme une caisse de résonance.
La fréquence de la voie est perçue par le tympan qui est un récepteur de pression, les vibrations sont ensuite transmises à la chaîne des osselets et l'étrier les transmet à la  fenêtre vestibulaire sous forme d'ondes de pression, cette onde de pression parcourt la lymphe qui est dans la cochlée et les cellules réceptrices perçoivent les vibrations.
Elles transforment les vibrations en influx nerveux, l'influx nerveux est ensuite transmis par le nerf cochléaire jusqu'au centre cortical de l'audition.

1.3. Les examens de l'audition.

L'otoscopie, c'est l'examen du conduit auditif externe et du tympan, il se fait à l'aide du otoscope.
L'audiométrie, c'est la mesure de l'acuité auditive, il faut un audiomètre, il consiste à mesurer le seuil d'audibilité pour des sons  quand on fait varier la fréquence et l'intensité.

1.4. Les anomalies de l'audition.

La surdité ou hypoacousie. La surdité provient soit d'un trouble de la conduction, soit d'un trouble de la perception.
Les troubles de la conduction surviennent à la suite d'une atteinte de l'oreille externe, moyenne ou de la fenêtre vestibulaire (ovale).
Les troubles de la perception sont du à une atteinte de l'oreille interne, du nerf auditif ou du cortex cérébral.
Les acouphènes, se sont des sensations auditives apparaissant sans excitation extérieure, dans la majorité des cas les bruits perçu sont des bourdonnement, sifflement tintement.


II) L'appareil de l'équilibre.

Il se trouve dans la zone vestibulaire de l'oreille, l'appareil vestibulaire est sensible à la position de la tête dans l'espace.

2.1. Anatomie et fonctionnement de l'appareil de l'équilibre.

L'appareil de l'équilibre comprend le vestibule et 3 canaux semi-circulaires.

2.1.1. Le vestibule.

Il est constitué de 2 parties qui sont l'utricule et le saccule, ces 2 zones ont des zones réceptrices appelées macule.
Ces zones réceptrices sont constituées de cellule munies de longs cils et qui vont transmettre 2 types d'informations, elles donnent des informations dynamiques lors des accélérations linéaires, et des informations statiques, ces centres.

2.1.2. Les canaux semi-circulaires.

Les canaux semi-circulaires possèdent des zones réceptrices  appelées crêtes ampulaires qui sont sensibles aux accélérations angulaires.

2.2. Les voies vestibulaires.

La vibration est perçue par les cellules réceptrices des macules et des crêtes ampulaires, elle est transformée en influx nerveux, l'influx est transmis par la partie vestibulaire du 8ème nerf crânien jusqu'au noyau vestibulaire situé dans le plancher de 4ème ventricule.
Le 2ème neurone part soit vers le cervelet soit vers la moelle épinière.

2.3. Les examens de l'équilibre.

La cupulométrie, c'est une méthode d'exploration des canaux semi-circulaires, après arrêt rapide des mouvements rotatoires, on mesure la persistance du nystagmus et de la sensation de rotation.
L'électro-nystagmographie, c'est l'enregistrement graphique du nystagmus à l'aide d'électrode posées autour de l'orbite.

2.4. Les troubles de la fonction vestibulaires.

On trouve un nystagmus, des sensations de vertiges et des troubles de l'équilibre qui peuvent apparaître soit lors des mouvements ou au repos.
Cela se voit lors de l'atteinte du nerf vestibulaire ou lors de l'atteinte de la partie vestibulaire de l'oreille interne.

 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !