Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : PNEUMOLOGIE
 
Aide Mémoire cours de Pneumologie :

PNEUMOLOGIE - BRONCHITE CHRONIQUE


Affection caractérisée par une hypersécrétion de mucus bronchique, entraînant une expectoration muqueuse ou muco-purulente en continu ou discontinu pendant au moins 3 mois par an au cours de 2 années consécutives. Il faudrait parler plutôt de bronchopathie chronique.

DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES

Pathologie fréquente chez l’adulte:
Toux chronique: 15 à 30 % des hommes et 9 à 17% des femmes.
Expectoration chronique: 12 à 24% des hommes et 1 à 9% des femmes.
2 millions 5 de bronchiteux chroniques: 5 fois plus chez les fumeurs > 40 ans.
Morbidité importante:
7% des invalidités,
5% des hospitalisations.
20 000 IRCG en Oxygénothérapie à domicile.
Mortalité notable: 5 ème cause de décès. 15 à 40 000 DC/ an.

EPIDEMIOLOGIE EVOLUTIVE
Plus d’antibiotiques
Plus de tabagisme chez les femmes
Plus de décès chez les hommes >75 ans.

DONNEES ANATOMO-PATHOLOGIQUES

Lésions obstructives des petites bronches: Inflammation, infiltration cellulaire et épaississement fibreux aboutissent à des sténoses. Ces lésions, aggravées par l’hyper-sécrétion aboutissent à une oblitération bronchiolaire complète avec distension et destruction des alvéoles pulmonaires (Emphysème centro-lobulaire).
Le terme inéluctable de toute bronchopathie chronique non stabilisée est l’insuffisance respiratoire: Hypertension artérielle pulmonaire, insuffisance cardiaque droite.

FACTEURS DE RISQUE

TABAGISME:
Toux pour ½ paquet/j pendant 5 ans
50% des fumeurs sont bronchiteux chroniques.
83% des bronchiteux chroniques n’arrêtent pas leur intoxication.
La cigarette tue une personne toutes les 10 secondes
3 millions d’individus meurent chaque année à cause du tabac.
POLLUTION: Les polluants agissent sur la muqueuse par irritation et par réaction antigènes-anticorps. Le risque de bronchite chronique est multiplié par 2 à 4 fois s’il s’agit de polluants particulaires (charbon).
INFECTIONS RESPIRATOIRES DE L’ENFANCE: Rôle déclenchant ou aggravant.

DONNEES CLINIQUES
Bronchite Chronique sans trouble obstructif.

Bronchite Chronique avec trouble obstructif avec hématose correcte

Bronchite Chronique avec altération de l’hématose.

DIAGNOSTIC

La bronchite chronique est un syndrome clinique:
Interrogatoire+++
Examen clinique: Au début, rien. Puis signes de distension et d’encombrement
La radiographie permet d’éliminer une pathologie associée (Cancer broncho-pulmonaire).
Étude de la fonction respiratoire:
Au début: Altération de la courbe débit-volume.
Puis: syndrome obstructif: VEMS < 70%
A la fin: Gazométrie perturbée (Hypoxie avec hypercapnie).

EVOLUTION

La bronchite chronique s’associe à l’emphysème centro-lobulaire
L’évolution se fait, ainsi, progressivement vers l’insuffisance respiratoire avec des risques de décompensation.

DONNEES THERAPEUTIQUES
Éducation du patient et de la famille
Nutrition adaptée
Éviction du tabac et autres facteurs provocants
Prévention bactérienne et virale
Hydratation adéquate
Médicaments:
Bronchodilatateurs: Réversibilité à l’EFR
Modificateurs sécrétoires: Prescription courte
Antibiotiques: Lors des exacerbations
Corticoïdes: Lors des exacerbations
Digitalo-diurétiques: Insuffisance cardiaque.
Physiothérapie: Aérosols,
Oxygénothérapie de longue durée
Ventilation à domicile.
Kinésithérapie respiratoire.
Bronchite chronique sans obstruction:
Apprentissage de l’expectoration dirigée
Accélération du flux expiratoire
Changement de position en cas d’alitement
Bronchite chronique avec syndrome obstructif:
Même techniques
Entraînement à l’effort (Oxygène)
Ventilation dirigée.

En conclusion

Le meilleur traitement de la grande majorité des bronchites chroniques est l’abstention ou l’arrêt tabagique.

- -
- -
- -
 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !