Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours en Kinésitherapie : PNEUMOLOGIE
 
Aide Mémoire cours de Pneumologie :

PNEUMOLOGIE - EMPHYSEME PULMONAIRE


Définition :
C’est une affection anatomique irréversible caractérisée par une dilatation et une destruction des espaces aériens distaux (au delà de la bronchiole terminale ).
C’est un syndrome obstructif. Son amélioration se fera après intervention chirurgicale.

Il existe différentes formes d’emphysèmes dont voici les principales caractéristiques:

 

PNEUMOLOGIE B. LEBEAU ELIPSES
Chirurgie :
exérèse des bulles ( pour des emphysèmes à bulles de grandes tailles)
réduction de volume ( ceci pour les emphysèmes diffus ou non bulleux)
transplantation pulmonaire.

La kiné se décompose en 3 phases.

Phase préopératoire :
bilan :
. Type et distribution de la lésion.
. sévérité de l’insuffisance respiratoire (efr, gaz du sang)
. en voir l’évolution ( dyspnée d’effort, amaigrissement).
. motivation du sujet.
. facteur additionnels à la dyspnée ( HTAP, IVG, désentraînement musculaire périphérique).
. cerner les conséquences sur la qualité de vie du patient.

rééducation :
. prise de contact. Rassurer.
. éducation respiratoire dans le but de désencombrement en post opératoire :
augmentation du flux expiratoire.
Apprentissage d’une toux efficace
Prise de conscience de coordination ventilatoire ( travail abdomino-diaphragmatique sur une expiration lente et profonde, car en post opératoire immédiat il y a une limitation d’ampliation thoracique.
. préparation physique. Souvent il y a une dénutrition, une amyotrophie donc on fait du réentraînement en fonction de l’autonomie du patient, de la fréquence respiratoire, cardiaque et de la saturation. Donc les exercices sont modérés et fonctionnels, afin de récupérer en post opératoire plus rapidement une activité motrice.

Phase de post opératoire immédiat.

Principes :
. pas de VRI.
. éviter le collapsus.
. travailler en douceur.
. rester un maximum infra-douloureux.
. stimuler et sécuriser.

Rééducation.
respiratoire :
. drainage bronchique par augmentation du flux expiratoire. Elle est lente et profonde pour les encombrement distaux et courte et brève pour des proximaux.
La toux doit être unique , productive avec un maintient de la cage thoracique.
Le travail à 4 main permet de maintenir plus efficacement.
. la ventilation dirigée améliore la distribution ventilatoire et lutte contre respiration abdominale.
motrice.
. massage.
. mobilisation scapulo-thoracique, gléno-humérale et cervicale.
. exercices musculaires pour le levé.

Phase de post-opératoire secondaire.

On ne travaille toujours pas dans le vri.
Au niveau des exercices respiratoires on les poursuit en les intensifiant, en fonction des réactions du patient.
Pour commencer les séances (tant qu’il y aura des sécessions) on désencombre.
On travaille vers une amélioration fonctionnelle de la cv sans distension.

Réadaptation progressive aux efforts
On augmente le périmètre de marche, l’oxygène sera supprimée.
Travail gymnique des membres supérieurs.
Autograndissement car la baisse de la mobilité thoracique favorise la cyphose.
Pour les escaliers il y a des angoisses.
Massage de cicatrice.

- -
- -
- -
 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !