Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours Kinésitherapie : RHUMATOLOGIE
 
Accueil des cours de Rhumatologie :

RHUMATOLOGIE - NEVRALGIE CERVICO BRACHIALE

1.Définition :
névralgie cervico-brachiale. C’est une algie radiculaire d’un membre supérieur témoignant de la souffrance d’une racine nerveuse comprimée au niveau du rachis cervical. 2 cliniques. En cas de compression de la racine par le disque il y a 3 stades protrusion, hernie et hernie discale exclue.

2. la clinique.
2.1. l’interrogatoire.
Cervicalgie et raideur (+ douleur) précédant de quelques heures à jours la douleur d’un membre supérieur.

2.2. à l’ examen.
Est un examen programmé comme la lombo ave 4 syndromes.

2.2.1. le syndrome rachidien.
Cou douleur spontanément et à la mobilisation, à une attitude antalgique et une limitation des amplitudes.

2.2.2. le syndrome dure mérien.
L’examen confirme les signe duremérien de l’interrogatoire (douleur impulsive toux mouchage éternuent et déglutition.). on fait le Lasège du bras (MAC MURREY) c’est l’armer ( abduction h rotation externe) on tire sur les racine horizontales C8 D1, ou abaissement de l’épaule adduction h et rotation interne étire les verticales C56.

2.2.3. le syndrome radiculaire.
Soit un NCB pure et le sujet décrit une douleur radiculaire systématisé d’un membre supérieur, soit c’est un paralysante s’ajoute un déficit neurogène périphérique dans le même territoire qui touche les réflexes la sensibilité et plus rarement la force.
soit une douleur ou paresthésie dont le trajet systématisé est de même valeur.
C5 : face latérale du cou, face extension de l’épaule et bras, la douleur s’arrête au Vaisseaux deltoïdien peut aller jusqu’ au coude.
C6 : face latérale du cou, face antéro-externe de l’épaule bras et avant bras jusqu’au pouce peut aller au second.
C7 : face latérale du cou, face postérieure de l’épaule bras avant bras et va jusqu’au doigt médian +- second quatrième.
C8 : face latérale du cou, face interne du bras et avant bras et 4 5ième doigt.
La NCBest paralysante si elle se complique d’un déficit neurogène périphérique. Au niveau des réflexes le réflexe bicipital passe par la racine C5 le stylo-radial (long supinateur sur bord externe ) C6, réflexe tricipitale C7, le réflexe cubito-pronateur C8.
Sur le plan moteur, il y a jamais paralysie complète il y a des parésies au pire. C6 est le plus net quand existe est le déficit de flexion de coude, C7 déficit d’extension du poignet, C8 les interosseux dorso et palmaire et les thénariens,C5 sus et sous épineux
Souvent hypoesthésie jamais anesthésie, elle distale au niveau des doigts concerne une surface de peau : C2 le 1 2, C7 le 3 peut déborder sur le 2 4, C8 le 4 5ième , et C5 est pas nette.

2.2.4. le syndrome local.
Cf. lombo-sciatique.

3. les formes cliniques.
3.1. la NCB parésiante.
Ncb + syndrome neurogène périphérique flasque.

3.2. la NCB secondaire ou symptomatique.
sont parfois bilatéral et peuvent s’accompagner de signes généraux ( 3A)
les affections du rachis cervical. Il y a la spondilodyscite infectieuse dont 3 catégories de germes ( tuberculose, brucellose, et infections à germes banales (staphylocoque..)) cliniquement est une NCB avec une douleur très importante une raideur cervicale très marquée, un syndrome infectieux, biologiquement il y a des tests spécifique pour une recherche de germe. Radio logiquement on un pincement de l’interligne intervertébrale avec des érosions de plateau sans ostéophyte. La seconde famille sont les tumeurs sont bénignes ( tumeur à myéloplasme) la tumeur maligne est soit primitive ou métastatique (myélome kahler tumeur osseuse primitive, maladie hodgkin et aussi une tumeur primitive)(métastase des cancer SRTPTPP sont secondaire) « en cas de tumeur la NCB est hyper-algique souvent pluri-radiculaire déficitaire (parésiante) et rapidement évolutive.
Les affections neurologique intra-rachidienne : le neurinome est une tumeur bénigne d’un nerf rachidien donne une NCB mono radiculaire mais a prédominance nocturne en décubitus résistant au traitement symptomatique. Devant ces signes rechercher des troubles sous lésionnels centraux, radio logiquement en particulier sur les ¾ on a un agrandissement unilatéral d’un trou de conjugaison. Seconde affection : le méningiome est une tumeur maligne épidurale ou intra-médullaire. La myélopathie cervicarthrosique périphérique lésionnel déficitaire de type NCB pluri-radiculaire et centrale en niveau sous lésionnel de type spasticité des membres inférieurs et trouves vésico-sphinctériens, est une atteinte bigarré. Il y a la syringomyélie élargissement du canal de l’épendyme et un atteinte centrale suspendue d’une zone de la moelle touchant les voies croisées. Le zona éruption cutané correspondant à la zone cutané concerné soit un érythématome-vésiculaire du un virus.
Les affections para-vertébrales : le cancer de l’apex pulmonaire qui donne une NCB C8 isolée ou un syndrome de Pancoast-tobias il associé une NCB C8 hyper algique rebelle au traitement symptomatique et syndrome de Claude Bernard Horner (irritation du système nerveux sympathique cervical qui donne un ptôsis myosis (plus de mydriase (grande pupille) et énophtalmie (l’œil rentre est le contraire de l’exophtalmie) et une lyse de la première côte. La sclérose radiculaire post radio-thérapie. Le syndrome de la traversée thoraco-brachial ou syndrome des défilés sont 3 successifs les scalènes le petit pectoral pince costo-claviculaire, où passe l’artère veines sous Clavière plexus brachial (menace surtout C8) avec éventuellement des signes vasculaire et est favorisé par des efforts répétitifs.

4. le diagnostique différentiel.
4.1. les syndromes canalaire.
Canal étroit, le syndrome du canal carpien (compression du nerf médian au poignet) nocturne ressemble à une C6, le syndrome canal du nerf cubital à la gouttière épitrochléo-olécranienne ressemble a une C8 car déficit hypothénarien du FPD du 4 5ième doigt et une hypoesthésie de ces doigts.

4.2. le syndrome de Parsonage et turner.
Est une névralgie amyotrophique de la ceinture scapulaire, est quelqu’un de – de 40 ans, signes apparaissent au décours d’un syndrome infectieux ou vaccination. Les signes évoluent en 2 stades, un aiguë douloureux de quelques jours et une pseudo-NCB C5 6 avec déficit et amyotrophie trapèze deltoïde sous et sus épineux biceps.

4.3. les douleur péri-articulaire.
2 exemples : la capsulite rétractile d’épaule (cf. algo-neuro-dystrophie épaule main) limitation et pas de signes neurologique.
L’épicondylalgie il y a 3 famille de cause ressemble a une NCB C6 ou une tendinite des épicondyliens (tennis elbow) et atteinte de la branche postérieure sensitive du nerf radial au coude.

5. examens complémentaires.
5.1. biologique.
Idem, tests spécifique de recherche de germe.

5.2. imagerie.
Idem

5.3. le bilan électrologique.
Dont EMG.

6. traitement.
6.1. médical.
Antalgiques, ains et mis au repos du rachis cervical, on le met en assis ou semi-assis avec au moins un collier cervical idéalement réglable ce collier est mis en position antalgique donc pas forcément en position de correction.
Bilan au bout d’1 semaine, plus de NCB on traitement comme une cervicalgie résiduelle, si reste NCB on laisse voir même une minerve on ajoute aussi des anxiolytiques et décontracturants. On surveille l’apparition de signes neurologique déficitaire.
A la dernière phase (3 s.) soit cède alors cervicalgie, si continue on fait infiltration intra dural et examens complémentaires secondaires. Devant une NCB paralysante si les examens sont concordant avec la clinique on peut envisager le traitement chirurgicale par curetage d’hernie discale ou chimio-nucléo-lyse ou en fonction de l’étiologie.

 

- -
- -
- -
 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !