Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours Kinésitherapie : SANTÉ PUBLIQUE
 
Accueil des cours de Santé publique :

SANTE PUBLIQUE - LES INDICATEURS DE SANTÉ


A. La mortalité :

C’est l’ensemble des décés survenus avant l’âge de 65 ans.

C’est une limite choisie par homogénéité avec d’autres indicateurs européens.
On peut distinguer deux types d’indicateurs
La mortalité évitable car lié aux habitudes de vie : elle est évitable car elle est liée aux habitudes de vie (alimentation, comportement sexuel, alcool). Elle vise les causes de décès dont la fréquence pourrait être diminué essentiellement par une action sur les comportements individuels.
Cette action comprend :
Cancer des poumons,
Cancer des voies aéro digestive supérieures,
Alcoolisme,
Accident de la circulation,
Suicide,
Sida.
La mortalité évitable lié aux systèmes de soins : il s’agit des causes de décés dont la fréquence pourrait être diminer par une meilleure prise en charge par le système de soins (dépistage).
Le comportement individuel peut jouer un rôle sur :
les cardiopathies ischémiques ‘lié au coeur,
les maladies cérébro vasculaire,
les maladies hypertensives,
les cancer du seins, de l’utérus,
ulcère digestif, apendicite,
mortalité périnatale et maternelle).

1. La mortalité maternelle
C’est le nombre de décés maternelle raporté aux nombres de naissances vivantes au cour d’une période. Cette mortalité se définie comme le décés d’une femme survenue aux cours de la grossesse ou dans les 42 jours après l’accouchement. Taux pour 100 000
En 93 en France 13,9 / 1000 000.
Soit environ 99 décés de femme dans une année.

2. Taux de mortalité spécifique selon le sexe
Nombre de décés pour un sexe donné pendant une période donnée à la population du même sexe.
En France de 95 à 97 : 273 500 décès masculins, soit un taux de 9,6 / 1 000.
257 000 décèd féminins, soit un taux de 8,6 / 1 000.

3. Les taux proportionnels
Nombre de décés pour une cetaine maladie pour une période donnée sur le nombre total de décès pour la même année.
Pour la France 147 000 décés par tumeur.
Pour la même période 530 400 décés, soit 27,6 %
Donc le rapport = 27.6 % de décés de tumeur
Chez les hommes : 88 500 soit 32,4 %
Chez les femmes : 58 000 soit 22,6 %

4. Les taux standardisés de mortalité.
Ils permettent de neutraliser les différences qui sont dues à des variables (l’âge, le sexe) qui influencent le phénomène étudié.
Deux méthodes :
La méthode directe : population de référence utilisée
La méthode indirecte : taux spécifique de référence utilisé.

B. Les Indicateurs de morbidité.

La morbidité c’est le nombre de personnes malades dans une population donnée à un moment donné.
Elle recouvre différents aspect :
morbidité sensitive (les symptomes ressentis par l’individu),
morbidité diagnostiqué,
morbidité réelle (véritable état de morbidité, même les non ressenties)

Les données de mrbidité repose sur des enquêtes qui sont souvent ponctuelles.
Il existe 2 indicateurs de morbidité :

1. L’incidence :
C’est le nombre de nouveaux cas survenants dans la population donnée sur un période donnée. On parle souvent de taux d’incidence.
2. La prévalence :
C’est le nombre total de cas (existants et nouveaux) d’une maladie donnée qui existe à un moment donné.

a) Les différents indicateurs :
Les indicateurs de santé passif :
poids chez l’enfant,
taille chez l’enfant.
b) Les indaicateurs fonctionnels :
Ils apprécient les conséquences des maladies sur l’activité physique et social.
Il faut différencier :
l’handicap,
la défficience,
l’incapacité.
(1) La défficience :
C’est un concept clinique qui repond à une lésion anatomique ou physiologique.
(2) L’incapacité :
C’est un concept fonctionnel, c’est une limitation et rétriction d’une activité en réponse à une défficience.
(3) L’handicap :
C’est un concept social, c’est un désavantage ou une infériorité sociale qui résulte des conséquences précédentes dans la vie quotidienne.

Indice d’espérance de santé.
Indice d’espérance de vie sans incapacité.

C. Les indicateurs démogrphiques :

Les 2 principales structures qui fornissent les données démographiques :
INSEE : Institut Nationale de la Statistique et des Etudes Economiques
INED : Institut Nationales des Etudes Démographie.

L’INSSE réalise des estimations et évaluations entre 2 recencessemnts.

La population de la France est définie comme le nombre d’individus qui réside sur le térritoire Français à une date donnée qu’ils soit de
1. Les 3 composantes :
Toute évolution démographique résulte du jeu de 3 composantes :
les naissances,
les décès,
les migrations.

En l’absecnce de migration, la population augmente si les naissances sont supérieures au nombre de décès (exédant naturel d’un pays).
La population diminue si c’est l’inverse (déficit naturel).

Les migrations contibuent de manière marginale à la croissance. Les migrations freinent la croisance si les sorties excèdent les entréess.
Les migrations la renforce dans le cas contraire, c’est l’immigration.

Solde migratoire = Immigration – émigration.
Solde naturel = naissance – décès.

En Frnace en 97 : 530 300 décès et 725 420 naissances soit un accroissement naturel de 195 000.

2. Structure par âge et par sexe :
a) La pyramide des âges :
C’est la représentation graphique de la distribution des effectifs de population, selon l’âge et selon le sexe.
Celle de la France à un type de losange, croissance lente avec un accroissement rapide à un moment.

b) La population totale :
En 97 :
hommes de – 20 ans : 27 % de tous les hommes,
femmes de – 20 ans : 25%
hommes de20 à 64 ans : 60 % pour les hommes
femmes de 20 à 64 ans : 57 % pour les femmes
hommes de 65 ou + : 13 % pour les hommes
femmes de 65 18 % pour les femmes.

c) Taux d’accroissement de la population :
(Population de fin de période – population du début de la période) / population fin de période
en France accroissement de 3,2 %

d) Espérance de vie :
On peut la déterminé soit à la naissance soit à un age donné.
(1) Espérance de vie à la naissance :
C’est le nombre moyen d’année qui reste à vivre dès sa naissance.
74 ans pour les femmes
82 ans pour les femmes.
On augment de 4 mois tous les ans.
(2) Espérance de vie à un âge donné :
Nombre moyen d’année que les individus peuvent vivre quand on a 60 ans.
En 96 :
19,7 années restantes chez les hommes.
25 ans années restantes chez les femmes.
(3) Années potentielles de vie perdues :
Nombre d’années qu’un sujet qui est mort prématurément n’a pas vécu.

3. Natalité, fécondité :
a) Taux brut de natalité :
Nonbre de naissances vivante / population de la même année.
En France en 97 : 12,4 / 1 000.
b) Taux de fécondité :
Nombre de naissance vivante / femme de 15 à 49 ans.
En France en 97 : 49 / 1 000.
c) L’indice conjoncturel de fécondité :
Nombre moyen d’enfant par femme.
En France en 97 : 1,7 enfants par femme.
Il faudrait 2,1 enfants pour renouveler la population.
d) Mariage et divorce :
En France en 97 : 285 000 mariages.
Taux de nuptialité : nombre de mariages pour 1 000 habitants.
121 000 de divorces et 250 000 mariages en 95.

- -
- -
- -
 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !