Cours de Kiné en ligne
 
 
Recueil de cours Kinésitherapie : SECOURISME
 
Accueil des cours de Secourisme :

SECOURISME

La noyade

A. Définition :

Un noyé est une personne décédée suite à une submersion.
Nous parlons de survie ou de quasi-noyé, c’est une personne qui ont eu un déduit de submersion avec asphyxie, mais qui ont survécu.

En 1975, il y a eu 1 500 noyades en France, actuellement, il y en a 500 / an.
En France, les quasi noyés sont entre 3 000 et 4 000 / an, la moitié de ces quasi-noyades se passe entre juin et septembre. La moitié des noyés a un âge inférieur à celui de 20 ans. Cela touche surtout les enfants de 1 à 3 ans et les jeunes de 15 à 25 ans.

En eau de mer, les quasi noyades sont de 15 %,
50 % de ces quasi noyades se font en piscines privées et publiques.
15 % se font dans la baignoire.
Le restant correspond aux noyades dans les mares, les rivières…
On peut se noyer dans une flaque d’eau.

Les suicides concernent essentiellement les personnes âgées.
Nous trouvons des problèmes assimilés à la drogue et à l’alcool. Nous avons également des problèmes avec les personnes épileptiques.

B. La classification :

On oppose noyade avec inhalation au niveau de l’arbre aérien, avec les noyades secondaires (hydrocution), et les noyades en plongée.

1. Les noyades par inhalation :
La personne n’a plus la capacité physique pour laisser la tête en dehors de l’eau. Ces personnes ne savent généralement pas nager.

2. Les hydrocutions :
Ce sont des syncopes thermo – différentielles. Ceci est lié à la différence de température brutale entre le corps humain et le milieu dans lequel il est plongé.

3. Les accidents de plongée en apnée :
Les noyades post traumatiques sont dues à une fausse idée de la profondeur, aux poussées dans la piscine, aux causes allergiques (algues et méduses), aux accidents médicaux.

En normothermie, il faut cinq à six minutes avant d’avoir le décès. Le mécanisme de la noyade commence par une fermeture de la glotte. Il y a hypoxie et hypocapnie.
Le rôle de l’hypothermie : le cerveau est davantage protégé car toutes les relations cellulaires métaboliques sont au repos. Il y a une conséquence négative due à la distension gastrique en cas de noyade.

Abordage des quasi noyés :
Nous regardons la conscience, la respiration et la circulation.

4. Etablissement des stades de quasi noyade :
Il existe quatre stades :
a) Aqua stress :
La conscience est normale, la respiration et la circulation sont normales. Les gens touchés sont frigorifiés, stressés, épuisés.

b) Petit hypoxique :
L’individu est conscient mais nous pouvons noter des anomalies de la fonction respiratoire. Il existe une hyper ventilation et un début de cyanose. C’est un stade très important : ces personnes doivent être absolument hospitalisées. La circulation est normale en dehors d’une tachycardie. Dans le cas où il n’y a pas d’hospitalisation, il existe une grande détresse ventilatoire 72 H 00 après la noyade. Nous utilisons alors les pressions positives de fin d’expiration ; nous remettons en route les alvéoles en les empêchant de se coller ; nous faisons ventiler les gens contre une pression positive.

c) Grand hypoxique :
I y a des troubles de la conscience, de la respiration, il y a des vomissements et une cyanose. Il y a une grande détresse circulatoire mais le pouls est présent.

d) Anoxique :
C’est un coma profond en apnée. Il y a quelques secondes avant la mort apparente. Il faut donc agir très vite.

5. Que faire ?
assurer la liberté des voies aériennes supérieures,
conscience, respiration, circulation,
mise en position latérale de sécurité ( PLS),
bouche à bouche, voire massage cardiaque externe,
donner l’alerte,
couvrir avec une couverture isotherme,
faire des insufflations avec le ballon et pratiquer l’oxygénothérapie,

Tout noyé comateux doit être intubé et en respiration artificielle
Le pronostic est mauvais à chaque fois que la température de l’eau est élevée, chaque fois que nous avons une submersion prolongée en normothermie, quand il y a un long délai avant l’application des gestes de survie, quand la chaîne de secours s’est bien passé et que le quasi noyé n’a pas récupéré.

Il faut appeler le SAMU : 15. C’est un organisme de régulation médicale. Il n’y a pas d’unicité française selon les territoires. Le concept est cher mais efficace.

Les POMPIERS : 18. Tout est centralisé dans les centres de traitements de l’alerte qui font partie des centres opérationnels de défense incendies et secours (CODIS).

Les deux systèmes doivent être en inter connexion. Il faut faire le 18 en cas de très grave accident.

 

- -
- -
- -
 
 
2002 - 2017 © KineWeb.net : Aide Mémoire Cours de kinésithérapie | Annonces Kinés | Cabinet Medical | Bonjour chez vous !